Accueil » Libre Opinion » Dossier 500 millions de FG et positionnement de Dalein L’analyse de Naby Laye (de Bruxelles)
Cellou Dalein Diallo et le Président Alpha Condé
Cellou Dalein Diallo et le Président Alpha Condé

Dossier 500 millions de FG et positionnement de Dalein L’analyse de Naby Laye (de Bruxelles)

L’activiste Naby Laye Camara de Bruxelles donne son point de vue sur le dossier 500 millions de FG et le positionnement actuel de Cellou Dalein Diallo qui ne peut plaire à ses adversaires. DOSSIER 500 MILLIONS : le problème de légalité de l’acte ne se poserait pas, mais bien celui de la conformité à la morale.

Comme l’a si bien souligné le député Damaro Camara  » quand on vote une loi, il faut qu’on la respecte « , il ne doit pas y avoir de polémique sur la légalité de l’acte selon lequel,  » le chef de file de l’opposition aurait perçu ou non une somme d’agent allouée à son institution, ou qu’il l’aurait perçue, mais sans faire une communication publique sur la transaction « .

Le budget de l’institution constatant le travail du chef de file de l’opposition a été initié par le gouvernement et voté par l’ensemble des députés. Si Cellou Dalein Diallo perçoit de l’argent pour gérer son institution, à travers cette procédure gouvernementale et parlementaire, la légalité de l’acte ne se discute pas. Cependant, si la légalité du budget du chef de file de l’opposition ne pose aucun problème, la conformité de l’acte à l’éthique est questionnée, et de manière très sérieuse.

Je ne vais jamais comprendre qu’on puisse percevoir même 1 fg, à plus forte raison 500 millions de nos francs, de la part d’un pouvoir qui sabote et minimise notre Constitution, quotidiennement. Un pouvoir qui encourage les forces de l’ordre à tuer, à balle réelle, les manifestants non armés, et sans aucune forme de poursuite judiciaire contre les assassins. Un groupe de politiciens malhonnêtes et corrompus, qui ont l’intention manifeste, ostensible, connue de tous, de diviser ethniquement les guinéens pour s’éterniser au pouvoir.

A LIRE >>  Compte rendu du Conseil des Ministres du 1er Juin 2017

Un pouvoir qui, depuis 2010, ridiculise l’opposition en acceptant de signer des accords politiques, pour ensuite avancer, quelques semaines plus tard :  » mais vous blaguez ou quoi? Quels accords nous parlez-vous?  »

S’il est prouvé que le chef de file de l’opposition a perçu 500 millions de nos francs pour faire fonctionner son institution, de la part du gouvernement, et malgré tout le mal que ce dernier inflige aux guinéens, il ne faut pas tourner autour du pot, les démocrates ont droit à des explications approfondies, et aussi, des excuses.

Des excuses, parce qu’il sera question de la plus grosse bévue de Cellou Dalein Diallo depuis l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir. Des excuses, car l’acte bien que légal, est une véritable offense à la morale.

CELLOU DALEIN DIALLO, OBSTACLE TRÈS SÉRIEUX DANS DEUX FRONTS DE POLITIQUE DE GRANDE DIMENSION : un positionnement qui ne peut pas plaire à ses adversaires politiques. De la même manière on dit  » si Dieu n’existait pas, il fallait le créer « , disons aussi que Cellou Dalein Diallo, le leader du premier parti d’opposition, candidat super sérieux pour remporter les prochaines présidentielles, et surtout, l’obstacle fondamental au projet du troisième mandat du président Alpha Condé, s’il n’a pas d’ennemis, il faudra les créer.

Deux situations politiques très critiques sont actuellement en jeu en Guinée. Ce sont deux fronts de politique de grande dimension:

1 – Le front politique dans le cadre des élections présidentielles prochaines, sans Alpha Condé, qui aura terminé son mandat. Là, la seule personnalité politique qui marque des points pour arriver à la présidence, c’est bien Cellou Dalein Diallo.

A LIRE >>  Conakry : Des femmes formées à l'entreprenariat social

Les preuves sont palpables sur le terrain : Cellou est très populaire, dans le sens strict de la démocratie électorale.

2- Le front politique dans le cadre du projet du troisième mandat que veut Alpha Condé. Là aussi, Cellou Dalein Diallo et sa popularité ne facilitent pas les choses pour le leader du RPG. Il est totalement impossible d’amadouer une population dont plus de 50% des électeurs sont favorables à l’opposition politique.

Le projet du troisième mandat ne passera pas tant que Cellou tient bon. Deux fronts politiques de grande dimension sur lesquels le leader de l’UFDG devance ses adversaires, électoralement parlant.

Des élections présidentielles organisées dans le strict respect des lois, Cellou Dalein Diallo n’aura aucun souci pour se tailler un chemin vers la victoire. Le projet du troisième mandat n’aboutira en aucun cas tant que Cellou Dalein Diallo reste ferme sur ses positions démocratiques.

Une seule personnalité sur deux fronts politiques, et dont le souci principal est de permettre que lesdits fronts évoluent dans une ambiance de légalité, de justice, et de transparence, n’est-ce pas des raisons absolument suffisantes pour créer la panique chez des adversaires politiques?

Contre Cellou, il a été utilisé des accusations sur son long passé en tant que ministre de la république. Pour l’affaiblir, mais rien n’en a été. Contre Cellou, il a été utilisé des accusations de former un parti ethnocentrisme. Pour l’affaiblir, mais rien n’en a été. Contre Cellou, ses anciens compagnons politiques ont été utilisés pour le déstabiliser. Rien n’en a été, finalement.

Aujourd’hui, ce mois de mai 2017, il est question d’une tentative de vouloir confondre Cellou avec le fonctionnement d’une institution politique qu’il dirige : le chef de file de l’opposition. Peine perdue, car dans cette campagne de dénigrement dans le dossier du budget de fonctionnement du chef de file de l’opposition, les adversaires ne peuvent pas aller au-delà des seuls actes de dénigrement.

A LIRE >>  Innovation : Google Lens, la caméra intelligente qui reconnaît tout ce que l’on voit

Ils ne peuvent pas se permettre de faire valoir les faits qu’ils reprochent à Cellou devant une institution judiciaire. Vouloir abattre, affaiblir, ou éteindre politiquement un adversaire politique de la carrure de Cellou Dalein Diallo, sans un moyen palpable de le traduire devant une institution judiciaire, c’est vouloir déplacer le mont Gangan de kindia vers Beyla.

Dans la récente polémique autour du budget du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein n’a commis aucun délit. Il ne doit pas tout simplement accepter des avantages financiers de la part du pouvoir d’Alpha Condé.

Un pouvoir qui viole tout. Le chef de file de l’opposition est une institution légale, ainsi que ses allocations financières, mais Cellou doit renoncer à tous ces avantages tant que le président de la république refuse de respecter la Constitution guinéenne. Vive la démocratie ! Vive la république ! Vive le respect des lois de notre Constitution !




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.



À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés...

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*