A LA UNEEducation

Enseignement Technique : un an et demi de réformes à l’ENPETP

Enseignement Technique : un an et demi de réformes à l’ENPETP

Les 6 hectares qui abritent l’École Normale des Professeurs d’Enseignement Technique et Professionnel (ENPETP) prononcé « Enpète » à Matoto, témoignent à juste titre, de la grande ambition que les autorités guinéennes de la première République, avaient en faveur de l’enseignement technique et la formation professionnelle en Guinée.

C’est cette ambition renouvelée par la volonté politique affichée des autorités de la transition depuis le 05 septembre 2021, qui permet à cette institution clé, de renaître de ses cendres.

Il était temps car comme l’a dit le Premier ministre, Dr Bernard Goumou le vendredi, 20 Octobre 2023, « Cette école était abandonnée… »

Accompagné du Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, ainsi que les Ministres respectivement Directeur de Cabinet et Secrétaire Général de la Présidence de la République ; le Premier ministre, Goumou, était debout derrière un pupitre marron foncé, frappé du nouveau logo bleu turquoise de l’établissement, au sein d’un auditorium de 100 places, arborant fière allure après avoir bénéficié d’une sorte de « lifting » poussé.

Peu avant, le PM et sa suite venaient de visiter une école rafraichie, aux allures de « nouvelle construction. » C’est le fruit d’un effort collectif tant par le Partenaire Technique « Agence Française de Développement » dans le cadre du projet PAFISAM et l’État guinéen qui,

depuis le 05 Septembre 2021, a décidé d’entreprendre un vaste programme de rénovation des infrastructures de l’ETFP guinéen, victimes du poids de l’âge.

L’ENPETP : Institution « Avant-gardiste » en matière de contrat programme dans le paysage des EPA guinéens

Nommés le 19 avril 2022, le DG et le DGA de l’ENPETP sont venus prendre le train en marche de l’exercice de préparation du Contrat Programme de l’institution, que l’expert technique international mis à disposition du Cabinet du ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, avait déjà entamé.

Leurs efforts conjugués ont produit un contrat-programme triennal entériné par le Ministre Alpha Bacar Barry.

En début d’année, dans un contexte de vulgarisation de la méthode de Gestion axée sur les résultats dans tout l’appareil gouvernemental, sous le leadership du Premier Ministre Bernard Goumou, un contrat de performance pour l’année 2023 a été signé entre le Ministre et le Directeur Général de l’ENPETP.

A date, plus de 75% des activités prévues au titre de l’année 2023 du plan d’action triennal du Contrat-Programme, ont été mises en œuvre.

Les activités mises en œuvre au titre de l’exercice 2023, se situent dans tout le spectre des 4 piliers de réformes de l’institution (cf. image ci- bas).

A LIRE >>  L'histoire de Sérhou Guirassy ne fait que commencer à s’écrire, n'en déplaise à ses détracteurs !

Un Contrat Programme triennal fruit d’un diagnostic lucide

 

C’est la méthode de l’analyse S.W.O.T utilisée dans les plus grandes organisations à travers le monde, qui a servi de base au travail de diagnostic de l’ENPETP.

Principalement, le constat opéré a révélé que l’institution ENPETP est forte de la volonté politique existant autour de l’exigence qu’il y a de redynamiser l’institution, la désignation d’un nouveau management qui prend en compte la bonne connaissance du système de l’ETFP ainsi que l’opportunité qu’offre une expertise managériale provenant du secteur privé.

En outre, il y a au titre des faiblesses, l’absence d’un cadre de gouvernance complet, ainsi qu’un historique managérial marqué par une absence totale de pratiques conformes aux normes internationalement reconnues en la matière. Toute chose ayant pour conséquence de ne pas favoriser l’éclosion d’une dynamique organisationnelle collaborative, efficace et efficiente.

Nous avons également identifié quelques menaces qui pèsent sur l’ENPETP, notamment la quasi-inexistence d’une relation de collaboration école et milieu de travail. L’absence de référentiel des emplois et des compétences ainsi que la non- existence de Répertoire Emplois Métiers, constitue également une source de défis ; sans oublier le fait que l’ENPETP est une institution dont le fonctionnement est assuré uniquement sur la base de subventions de l’État.

Pourtant, il y a de l’espoir car notre institution peut se prévaloir d’un certain nombre d’opportunités sur lesquelles elle peut capitaliser.  Il s’agit notamment du dynamisme de la tutelle technique à la tête du département de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi, de l’approche volontariste des principaux partenaires techniques et financiers de la Guinée dans le cadre du Programme Décennal de l’Éducation et enfin, de la signature récente par le Chef de l’État, le Colonel Mamadi Doumbouya du premier décret organisationnel dans l’histoire de l’ENPETP, portant statut d’Établissement Public Administratif.

 

Un plan d’action triennal « énergique » est en cours de mise en œuvre

Dans un contexte où tout est urgent, il est important que des choix prioritaires soient opérés. C’est dans cet esprit que priorité fût donnée à l’organisation de sessions de perfectionnement technique dans 10 filières d’intérêt pour l’économie nationale, dans le cadre du plan d’urgence initié par le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi.

En outre, le renouvellement du corps professoral internationalement certifié (20 formateurs) est enclenchée et sera l’opérationnalisation en 2023, voit le jour dans la troisième semaine de novembre, avec l’arrivée d’une mission de notre partenaire canadien, l’Université de Québec à Rimouski. Notre partenaire nous vient avec une solution de formation en environnement numérique spécial.

A LIRE >>  ELHADJ ALSENY BARRY, PARRAIN DE LA MAMAYA 2024: UN CHOIX QUI INTERROGE L'HISTOIRE !

La formation qui se déroulera sur 2 ans environs, redonnera à l’ENPETP les ressources lui permettant d’être à la hauteur de ses ambitions en matière de formation initiale technico-pédagogique.

Aussi, cette année a été l’opportunité pour nous de mener des actions prévues dans le cadre de la structuration organisationnelle de l’ENPETP et l’amélioration de la qualité des enseignements avec l’élaborations de nouveaux outils tels que le classeur pédagogique et le livret de stages, pour ne citer que ceux-ci.

Nous travaillons d’arrache pieds pour que début janvier 2024 soit marqué par le lancement d’une nouvelle cohorte de formateurs en formation initiale, ce que n’a pas fait l’ENPETP depuis plusieurs années.

La formation continue des gestionnaires d’établissement a également été au centre de nos préoccupations en 2023. Grace au partenariat avec le Programme CLE (Compétences Leadership Éducation) du Canada, un expert en administration scolaire a été dépêché et a travaillé avec nos équipes pour développer les capacités de notre organisation à dérouler un programme de perfectionnement pour les gestionnaires de centre de formation techniques. Plusieurs dizaines d’entre eux ont bénéficié du programme de formation ainsi établi.

Où allons-nous les 2 prochaines années ?

Le partenariat sera le ressort sur lequel l’ENPETP, sous la tutelle du ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, va s’appuyer pour donner corps à sa vision consistant à être reconnue comme étant une entité leader dans la sous-région en la matière.

Avec les Partenaires Techniques et financiers sous la houlette de l’Agence Française de Développement, un programme d’envergure a été annoncé et dont la mise en œuvre progresse avec des étapes cruciales qui seront franchies sous peu, avec le concours des autorités compétentes.

Sur le plan pédagogique, nous allons avancer dans le travail d’élaboration de nouveaux programmes d’enseignement conformes aux réalités du temps, en collaboration conjointe avec le Service Développement des Programmes du Ministère.

L’ambition qui nous anime s’inscrit en droite ligne de celle qui consiste à atteindre le « point de non-retour» comme aime souvent à le rappeler monsieur le Ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle et de l’Emploi.

Par Abdoulaye Diallo, DG deL’ENPETP

 

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.