A LA UNELes perles de sankara

Et celui qui a donné l’ordre de la casse, on l’a retrouvé ?

Tanatè ? Et les caprins ? Les derrières des tortues à enflammer ? Et les conteneurs de konkoé du député Jo Bébéto ? Et celui qui a donné l’ordre de la casse, on l’a retrouvé ? Et Kassory, il a fini de bouder ? Bien, Kadiatou Touré Cissé, envoie une chanson là-bas !
 
Depuis que la pénurie d’eau a été officiellement décrétée dans mon foutu quartier, les gens se sont mis à boire de l’eau en sachet. Pour se rendre compte de la quantité de ce breuvage douteux consommé dans chaque cour, il suffit de regarder derrière la maison et de compter le nombre de sachets jetés au hasard. Plus il y en a, plus on se rend compte de la civilité de ceux qui habitent la cour.
 
Les ruelles de mon quartier sont désormais jonchées de sachets d’eau de toutes les marques possibles et imaginables.
 
Au rythme où ces eaux sont consommées, même par les plus paumés de mes voisins, j’ai mille raisons de douter de la qualité. Pour 5000 balles, on peut se procurer une dizaine de ces sachets. Plus c’est moins cher, plus c’est suspect. Mais là où j’habite, on s’en fout rondement de s’inquiéter. Ils préfèrent mourir de maladie diarrhéique que de soif.
 
Pour éviter de tomber dans le même piège de piquer n’importe quelle maladie, j’aurais bien voulu me contenter de mon breuvage préféré. Mais c’est insupportable financièrement de ne boire que ça. Tout mon salaire y passerait.
 
Et comme personne n’est prêt à me venir en aide dans cette période de forte canicule doublée de pénurie d’eau, j’ai décidé de prendre désormais ma douche au bureau en arrivant le matin et avant de partir.
 
Mon enfoiré de patron va, au moins, supporter ça dans sa facture. Ça ne coûte rien d’être solidaire dans ce pays où plus rien ne va dans le bon sens. Après la canicule, il faudrait s’attendre à des inondations que la météo ne s’embarrasse plus d’annoncer à ceux qui veulent l’entendre. A chaque saison suffira sa peine. Plus rien ne m’étonne.
 
Pourvu que la mise en bouteille de l’autre ne connaisse pas de rupture. En attendant, je vais laver mes mains, tousser dans mon coude, porter un masque, prendre Attoté, fumer une weed et chercher des queues à couper…
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Guinée : Résumé de la journée du mercredi 08 septembre 2021

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.