Et si finalement la PME Photonis était vendue à une entreprise française

[ad_1]

Pour un rebondissement, c’est un rebondissement. Alors que la France ne s’opposait pas à un rachat de Photonis par un groupe étranger, et plus précisément américain, le ministère des Armées a finalement demandé très récemment à Safran et Thales, via leur filiale commune détenue à parts égales dans le domaine de l’optronique Optrolead, de regarder le dossier, selon des sources concordantes.

Les cabinets du ministère des Armées puis de Bercy, notamment la Direction générale des entreprises (DGE), qui s’est émue de la situation de Photonis, se sont également penchés sur le dossier ces derniers jours. Tout comme Bpifrance prêt semble-t-il à jouer les chevaliers blancs. Enfin, la toute nouvelle agence d’innovation de défense (AID) souhaite regarder ce dossier. Mais la direction générale de l’armement (DGA) n’a pas l’intention de lâcher ce dossier qu’elle veut garder sous son contrôle.

Les forces spéciales clientes de Photonis

Détenue depuis 2011 par le fonds Ardian, cette PME de la région bordelaise, qui réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 140 millions d’euros, est stratégique sur le plan opérationnel pour les armées, explique-t-on à La Tribune. Et notamment pour les forces spéciales françaises, un très bon client des produits de Photonis, qui est le leader mondial de la conception et de la fabrication de tubes d’intensification d’image de pointe pour les militaires. Car ce qui intéresse les forces spéciales c’est la vision de nuit qui est devenue une technologie opto-électronique essentielle dans la guerre moderne, de plus en plus de combats se déroulant la nuit pour augmenter la surprise chez l’adversaire.

A LIRE >>  Tribune : Sous Alpha Condé, la Guinée devenue un Etat de non droit (Ibrahima DIALLO FNDC)

A cet égard, la technologie de Photonis est en avance par rapport à celle des Américains, qui est en bout de course. D’où la volonté des Américains de racheter Photonis aux Français. D’autant que, selon nos informations, Photonis aurait dans son tuyau plusieurs innovations dans le cadre de programmes de recherche très prometteurs et très secrets. En juin 2015, la PME bordelaise recevait le prix « Ingénieur général Chanson » décerné chaque année par l’Association de l’Armement Terrestre pour avoir mis au point une caméra permettant de filmer en couleur pendant la nuit, CMOS Kameleon.

1.000 salariés

L’entreprise, dont le siège social est situé à Mérignac (France), est un des leaders mondiaux de la conception et de la fabrication de tubes intensificateurs de lumière dans les secteurs de l’aéronautique, de la recherche et de la défense ainsi que pour des applications à débouché commercial. Il a notamment vendu ses produits aux forces spéciales de tous les pays de l’OTAN.

En France, Photonis travaille principalement dans le domaine de défense avec Thales et Safran. Elle emploie plus de 1.000 salariés dans le groupe et possède cinq usines situées à Brive-la-Gaillarde en France, à Roden aux Pays-Bas, à Sturbridge et Lancaster aux Etats-Unis



[ad_2]
Copyright Source link

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.