Et si le guinéen ne vivait plus que par la vie de ses voisins.
Souleymane Thiâ'nguel Bah
Souleymane Thiâ'nguel Bah

Et si le guinéen ne vivait plus que par la vie de ses voisins.

LA VIE PAR PROCURATION
Et si le guinéen ne vivait plus que par la vie de ses voisins. Dernièrement, deux crises politiques ont révélé quelque chose de pathétique dans notre vie en tant que peuple qui s’est toujours targué d’être le plus fier d’Afrique.

Deux crises chez nos voisins dans lesquelles nous nous immiscés pour vivre la vie des autres, parce que nous ne sommes pas fichus de vivre la nôtre. Incapables que nous sommes de fabriquer et de porter notre destin, de nourrir nos rêves et bâtir le corps de nos espérances, nous nous évertuons à vouloir glisser dans la peau de nos voisins.

Mais la peau de l’autre n’est jamais la nôtre et même si nous pensons avoir réussi à glisser dedans, ce ne sera que pour un moment, le temps d’un bref rêve qui se volatise le temps de l’éternuement d’un allergique aux pollens pendant le printemps.

Les crises en Guinée Bissau et au Mali et la situation inquiètante en Côte d’Ivoire montrent jusqu’où nous sommes stupides, au point de faire de ces pays les nouveaux terrains de bataille de nos rivalités politiques et de nos bêtises ethnocentristes.
En Guinée Bissau, le conflit Emballó/Perreira a développé ses tentacules jusqu’à Conakry dans l’opposition Alpha Condé/Cellou Dalein Diallo. Körö aurait soutenu Perreira au détriment de Emballó qui serait pote à kötö. Bêtises ethniques aidant, grosse spécialité du guinéen, Umaru Cissoko n’est plus perçu que pour le peul qu’il est et en tant que tel il bénéficie sans condition des éloges des militants de l’UFDG, pendant qu’il fait les frais des attaques et sarcasmes sans concession des militants du RPG.

Au Mali, autre lieu, autre moment, mais les mêmes stupidités nous collent aux fesses. Quand le caleçon d’IBK chauffe à Bamako, à Conakry, c’est du côté du parti présidentiel qu’on se ventile les couilles et quand le bazin du locataire du palais Koulouba sent du Christian Dior, c’est du côté du principal parti d’opposition qu’on chie la merde sur le boubou amidonné. Là encore, conneries ethnos aidant, c’est IBK le Mandingue contre Dicko ou Soumaïla Cissé, les peuls.

En Côte d’Ivoire, c’est la nouvelle déclinaison du syndrome malien et bissau guinéen. Le Ouattara qui doit ou qui ne doit pas obligatoirement faire un nouveau mandat, vous savez qui soutient quoi. À Abidjan, aucun peul n’est en face d’ADO. Mais il est dioula et cela suffit pour tracer la ligne de démarcation.
Peut-être est-ce la même chose de l’autre côté des frontières. En tout cas, nous, on est à fond la caisse.

Ainsi donc, au lieu de vivoter notre vie pourrie de peuple inconscient où chacun ne roule que pour sa gueule, nous vivons les conflits des autres chez nous. Nous transférons nos querelles à deux sous dans les pays où les peuples ont des balloches en titanes alors que nous en traînons des si peu dures que le beurre de karité ferait sa virile devant.

Quand est-ce que nous, en Guinée, nous réussirons à nous dépêtrer de notre cerveau de mouton et juger les gens à l’aune de leur valeur intrinsèque? Quand vivrons-nous notre rêve de peuple responsable, sortir de notre frénétique dépendance à tous les niveaux? Pour ça, revenez demain… et puisque le bon Dieu a toujours un nouveau “demain” à offrir à ceux qui attendent demain, je pense que nous sommes parti pour longtemps avant de nous voir peuple véritablement fier, qui vit par lui-même, pour lui-même et chez lui-même.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Alpha Condé

Guinée : entretien avec Jack Cable de Stanford University à propos du réseau de fausses pages Facebook lié au RPG

Guinée : entretien avec Jack Cable de Stanford University à propos du réseau de fausses pages …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !