Les guinéens ne sont plus dupes. C’est au moins un progrès de réalisé, en dépit de toute la propagande qui tente d’endormir les consciences.
Guinée - Ibrahima Kassory Fofana
Guinée - Ibrahima Kassory Fofana

Les guinéens ne sont plus dupes. C’est au moins un progrès de réalisé, en dépit de toute la propagande qui tente d’endormir les consciences.

Les guinéens ne sont plus dupes. C’est au moins un progrès de réalisé, en dépit de toute la propagande qui tente d’endormir les consciences. Ce n’est plus au changement du gouvernement qu’ils croient. Ils n’espèrent pas non plus qu’un décret vienne améliorer leur situation. Parce que le décret s’il ne se vend pas encore dans notre pays, il s’obtient au prix d’un engagement éhonté en faveur de la politique du Roi. Il faut tout faire pour construire une monarchie transitoire sur la base d’un texte de lois qu’on a voulu pour un peuple désemparé. Puisqu’il est impuissant, il se voit obligé de vivre sous l’autorité de chefs choisis par des corruptibles recrutés dans les forces politiques et sociales qui parlent en son nom.

N’est ce pas dans la bataille actuelle conduite par le front national pour la défense de la constitution, beaucoup croit poser des actes de bon sens. Ceux qui militent n’ont aucun doute en cela dès lors qu’on est en mesure de tenir un discours de protestation.
Bataille légitime pour l’alternance, il n’y a qu’à comprendre la démocratie pour accéder l’idée d’y participer. Il existe des chances qu’un jour, le changement voulu s’impose à tous. Même aux partisans de la perpétuation des péchés guinéens. Et bien ce jour, seuls les mieux informés oseront faire part de leur contribution à l’édification d’un autre système politique. Un système qui mettra la Guinée sur le chemin du développement social. Les compatriotes ne se haïront plus, à cause de l’ethnie et l’argent.

Pour l’heure, le mensonge s’est répandu dans tous les milieux intellectuels. Les habitants de l’arrière pays, assez crédules, se paupérisent tous les ans. Parce que les gouvernants ont tout intérêt à les maintenir dans la misère pour les manipuler à souhait. Ils n’ont pas à manger. Ils ne rêvent pas de voyager. Ils ne sont pas informés.

Lorsqu’ils essaient d’écouter les radios rurales et communautaires, ils entendent les avis de décès. Leurs proches qui meurent de maladies qu’ils n’ont pu soigner, faute de personnel et d’équipements sanitaires. A la radio nationale, on leur annonce des millions de dollars remis au gouvernement. Les montants ne leur arrivent jamais. Ni en espèce, ni en projet de développement.

Ils ne comprendront donc jamais. Leurs propres fils y vont souvent vendre de l’espoir. Et de passage, ils donnent des miettes pour laisser bon souvenir. Parce que c’est à la veille des élections qu’ils ont besoin des co-habitants de leurs parents restés au village. Le pays n’avance pas. Pendant ce temps, demeurent-ils malins de continuer à se rassembler en groupes ethniques pour parler de leurs efforts permanents dans la recherche d’une paix qui essaient en vain de cacher les douleurs et la colère des victimes de leur ignominie.

Un gouvernement pour renforcer l’équipe des combattants du progrès commun. Ceux là même qui préfèrent changer de statut social que de travailler à bâtir des infrastructures au bénéfice de tous les guinéens. L’équipe se renforce pour réaliser le rêve dont le couronnement sera de respecter la tradition politique qui veut qu’un ancien président guinéen ne passe jamais le témoin à son successeur.

La plume à Jacques

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Souleymane Condé

Une police antirépublicaine, une justice instrumentalisée et punitive au service d’un régime hors-la-loi.

Une police antirépublicaine, une justice instrumentalisée et punitive au service d’un régime hors-la-loi. La police …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !