A LA UNEJustice et Droit

Impasse Judiciaire en Guinée : Les Avocats de Kassory, Diané et Oyé Exigent la Libération de leurs Clients

Impasse Judiciaire en Guinée : Les Avocats de Kassory, Diané et Oyé Exigent la Libération de leurs Clients

Conakry, Guinée – Dans un développement récent qui soulève des questions sur l’indépendance judiciaire et le respect des décisions internationales en Guinée, les avocats de trois anciens dignitaires du régime d’Alpha Condé ont averti que le procès en cours ne se poursuivrait pas sans la libération de leurs clients. Kassory Fofana, Mohamed Diané et Oyé Guilavogui, tous détenus pour des accusations présumées de détournement de deniers publics, sont au cœur d’une controverse juridique qui met en lumière les tensions entre la justice nationale et les institutions régionales.

La Cour de Justice de la CEDEAO a ordonné la libération de ces anciens dignitaires le 16 octobre dernier. Cependant, la justice guinéenne n’a pas encore donné suite à cette décision, une situation qui suscite des inquiétudes quant au respect des normes juridiques internationales par la Guinée.

Selon les avocats de Fofana, Diané et Guilavogui, leurs clients souffrent de problèmes de santé en détention. Me Sidiki Bereté, l’un des avocats, a été catégorique sur la position de la défense : « Nous sommes catégorique là-dessus, on ne passera pas à un procès tant que la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO n’est pas respectée. S’ils veulent, ils peuvent les juger sans la défense. Tant que Oyé, Diané et Kassory ne sont pas libres, il n’y aura pas de procès pour nous. »

Cette déclaration marque un point de rupture dans le procès en cours devant la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) en Guinée. Après plus d’un an passé à la maison centrale de Conakry, la situation de Fofana, Diané et Guilavogui reste incertaine, et leur libération avant la fin du procès semble improbable dans le contexte actuel.

A LIRE >>  Montée des tensions au Sénégal : Intervention de l'Union Africaine

Cette affaire soulève des questions cruciales sur l’équilibre entre les décisions judiciaires nationales et les ordonnances des cours régionales comme la CEDEAO. Elle met également en évidence les défis auxquels sont confrontés les systèmes judiciaires en Afrique de l’Ouest en matière de respect des droits de l’homme et des normes juridiques internationales.

Alors que la Guinée continue de naviguer dans les eaux troubles de la justice transitionnelle et de la réforme judiciaire, le cas de Kassory, Diané et Oyé reste un baromètre de l’état de droit dans le pays. La communauté internationale, les organisations de défense des droits de l’homme et les citoyens guinéens attendent avec impatience de voir comment cette impasse sera résolue et quel impact elle aura sur la crédibilité du système judiciaire guinéen.

Affaire à suivre !

Binta Barry pour Conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.