A LA UNEHumour

J’ai vendu 3 gros taureaux pour ça et j’aurais encore de quoi faire des amplettes pour les enfants.

Par Abdoulaye Sankara Abou Maco journaliste écrivain et professeur de français

Saine concurrence entre Peuls dans le temps !

Cette histoire m’a été racontée par un Diakanké de Mali Missidè qui pensait que je n’allais pas la publier. Il ne m’a pas encore compris :

Vivement le retour du temps où Yéro après avoir vendu 3 taureaux, prenait le car direct pour Kindia pour s’acheter une moto.
Pas n’importe laquelle moto, mais celle qui faisait gonfler le boubou quand on est à 100km/h sur la route.
Yéro imposait son prix à Ladji le commerçant vendeur de motos. Car pas question que le prix de sa moto soit inférieur à celui de la moto de Sadjo qui faisait déjà le malin au village avec sa monture.

Ce dernier, Sadjo, casquait 8.000.000 GNF pour son avion par terre, et bien lui Yéro déposait dix briques pleines sur la table de Ladji pour la même moto.
Il disait à Ladji, cette moto, je l’achète à 10. 000.000 GNF car Sadjo veut plaisanter avec moi. J’ai vendu 3 gros taureaux pour ça et j’aurais encore de quoi faire des amplettes pour les enfants.

Muni donc du reçu en bonne et due forme, il faisait savoir à tous que Sadjo est « petit » devant lui et brandissait sa facture d’achat pour preuve.
Et tout le monde rigolait ensemble puis quelques-uns demandaient à faire un tour avec la moto de l’un et de l’autre, histoire de tester les puissances des bolides. Mais c’était exactement les mêmes bécanes à des prix différents.
Yéro était adepte du commerce plus qu’équitable.

A LIRE >>  Apprendre ces fondamentaux du journalisme par Abou Maco

Nota : histoire est racontée par mon ami Diakanké et retranscrite par moi. Donc on sait de l’autre côté qui lapider.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.