Nanfo Diaby

Justice guinéenne vs Nanfo Diaby : hélas ! Les enjeux de ce procès sont ailleurs.

Dans le procès de Ismaël Nanfo Diaby devant le Tribunal de Dixinn Instance de Kankan, le Procureur de la République a requis une peine de 2 ans d’emprisonnement et 1 million de francs d’amende sur la base des articles 698 et 991 du Code Pénal. 

 

Que disent ces articles?

 

Article 698  » Seront punis d’un emprisonnement de 3 mois à 2 ans et d’une amende de 500.000 à 1.000.000 de francs guinéens ou l’une de ces deux peines seulement, les ministres des cultes ou les autorités religieuses qui prononcent dans l’exercice de leur ministère et en assemblée publique, un discours contenant des propos incitant ou appelant à rompre la paix publique ou à troubler l’ordre public « .

 

La partie de l’article 991 du Code pénal visée par le procureur de la République concerne l’exercice de « toute autre profession dans les lieux publics en violation des dispositions réglementaires sur la police des lieux…. ». C’est une contravention de 4ème classe, punie d’une amende de 400.000

 francs.

 

On a l’impression finalement que la faute pénale reprochée à Ismaël Nanfo Diaby, n’est pas le fait d’avoir officié la prière de l’Eïd Fitr en maninka mais d’avoir  » prononcé dans l’exercice son ministère et en assemblée publique, un discours contenant des propos incitant ou appelant à rompre la paix publique ou à troubler l’ordre public.

A LIRE >>  Une communication démagogique ne peut soigner l’image d’une dictature

 

Grâce, à la technologie, beaucoup ont suivi au moins en partie le déroulement de ce procès et ont constaté que les débats ont porté exclusivement sur le fait de prier en maninka. Même le parquet n’a pas fait mention d’un « discours contenant des propos incitant ou appelant à rompre la paix publique ou à troubler l’ordre public. »

 

Sans être juge, il est possible de prévoir ce que devrait être l’issue de ce procès au point de vue strictement juridique : la relaxe pure et simple. 

 

Mais hélas ! Les enjeux de ce procès sont ailleurs.

 

Par Me Mohamed Traoré avocat

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.