La communauté internationale. Elle vous est étrange ?
Le Président Alpha Condé à la CEDEAO

La communauté internationale. Elle vous est étrange ?

La communauté internationale. Elle vous est étrange ? Peut-être vous n’avez pas prêté attention à ses faits et gestes. Mais ses membres ont toujours été là. Rien n’a été fait sans eux. Ils ont été impliqués à tout et continue d’avoir légitimement leur place dans la construction démocratique de la Guinée. Nous ne pouvons pas agir seuls. Nous avons besoin de leur solidarité puisqu’ils comptent dans la défense des intérêts des Etats. Du moins, c’est ce qu’on nous fait croire. C’est bien une histoire d’Etats. C’est même une histoire de pouvoirs et non une histoire des peuples.

Ceux qui s’étonnent de la volonté des diplomates qui visitent nos pays en crise de trouver une solution qui ne plait pas à certains groupes, doivent apprendre sur la composition des missions de médiation. Ils sont anciens présidents, ministres, politiquement bien engagés. Les politiques africains tissent de véritables liens et ne se plaignent pas. Parce que même s’ils ne sont plus aux affaires, ils ont des amis aux affaires. Même s’ils ne gèrent plus, ils ont des amis qui gèrent des mannes financières importantes dans les pays. Même s’ils ne sont pas chefs, ils ont contribué à élire et nommer des chefs. Mais officiellement, ils sont présentés comme des hommes et femmes qui n’ont aucune accointance avec ceux qui animent la vie politique dans les pays africains. Donc lorsqu’ils arrivent, ils choisissent des expressions qui ne fâchent pas, mais qui ne résolvent aucun problème au fond. Ils aident les dirigeants à conforter leur position de manitou et persuadent les opposants à attendre leur tour.

La communauté internationale, est faite aussi d’hommes et femmes lobbyistes. Ils ne provoquent de conflits mais les laissent prendre forme dans les pays. Autrement, leur métier ne pourrait exister. Ça ne date pas de maintenant et ce n’est pas sur le point de s’arrêter. Mais les leaders de la communauté internationale, sont surtout des intellectuels originaires des pays normaux. Du Ghana, du Bénin, du Cap Vert où on ne s’entretue plus pour des questions électorales. Le Ghana un exemple souvent cité, mais le Cap Vert est plus qu’un modèle. Des politiques gagnent, d’autres perdent, ils se félicitent et œuvrent ensemble pour développer cet archipel dont le tourisme est l’une des principales sources de revenus et de financement du budget national de développement (25%).

Le pays occupe le cinquième rang pour l’indice du développement humain en Afrique Subsaharien. On n’y manifeste pas pour ou contre un leader à cause des futilités qui retiennent les attentions ici. Là bas, on prépare les élections. Chez nous, nous préparons les crises. Nous leur donnons la forme que nous voulons et après nous attendons les autres pour nous sortir des ténèbres.

La Guinée a aussi des cadres brillants qui servent ailleurs. Ils aident des Etats à se construire. Ils contribuent à l’élaboration des politiques de gestion des conflits au niveau mondial. Ils ne sont pas fiers pour autant, puisqu’ils ne peuvent être utiles dans leurs pays. Ils ne sont même pas sollicités pour qu’ils essaient une fois de rassembler les guinéens autour d’un idéal commun. On ne leur offre aucune possibilité d’aider tout le monde. Parce que les politiques qui se battent, gardent des préjugés et étiquètent chacun selon son appartenance ethnique. Mais nous sommes arrivés à un niveau où on ne fait pas non plus confiance aux étrangers à qui on voue un grand respect. Ce n’est pas une simple crise de confiance, c’est un échec global de la classe politique guinéenne qui révolte et ne semble servir à grand-chose.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

mon domicile est encerclé par la police

Le scorpion et la grenouille

Le scorpion et la grenouille Avez-vous entendu l’histoire du scorpion et de la grenouille ? …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.