La création d’emplois toujours bien orientée en Nouvelle-Aquitaine, où le chômage chute

[ad_1]

Si la création d’emplois enregistre un coup de frein marqué au 2e trimestre 2019 en Nouvelle-Aquitaine, elle reste positive, à +0,2 % pour 4.800 postes créés, souligne la dernière enquête conjoncture de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). Une évolution à +0,2 % créations d’emplois que l’on retrouve en France hors Mayotte. Sur un an cette évolution est identique dans la région et au plan national, avec +1,1 %. L’Insee éclaire ensuite la situation en Nouvelle-Aquitaine et souligne que la Gironde reste le département qui crée le plus d’emplois, soit 2.800 nouveaux postes au 2e trimestre pour une hausse de 0,4 %.

En nombre d’emplois le département des Landes est numéro deux, avec 700 créations de postes, mais la progression y est plus élevée qu’en Gironde, à +0,5 %. L’Insee de Nouvelle-Aquitaine note que deux autres départements de la région font preuve de dynamisme : la Dordogne et la Charente-Maritime, à +0,3 %. A l’inverse cette évolution devient négative avec des créations d’emplois en recul de -0,2 % dans la Vienne, avec 300 postes créés, et de -0,1 % dans la Vienne, avec 100 postes. Examiné sur une année ce taux de création d’emplois est très positif en Gironde (+2 %), Landes (+1,5 %), Lot-et-Garonne (+1,3 %) et Charente-Maritime (+1,1 %). A contrario il est moins favorable dans les départements du Limousin (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne) ainsi que la Vienne, avec une hausse de 0,2 % pour chacun de ces départements.

L’emploi industriel progresse de +1,3 %

Ce coup de mou se retrouve dans le secteur industriel où la création d’emplois ralentit et n’a progressé que de 0,2 % (soit 400 emplois supplémentaires) au 2e trimestre 2019 relève l’Insee « après quatre trimestres dynamiques ». Un secteur d’activité frappé par la stagnation au plan national « après deux trimestres de nette hausse ». La création d’emplois industriels faiblit dans presque tous les départements néo-aquitains. Avec une exception tout à fait notable, celle de la Vienne où la hausse est de 0,5 %. Les 100 emplois créés au 2e trimestre dans ce département sont à mettre au crédit de l’industrie. En Dordogne et Lot-et-Garonne la hausse des emplois industriels est de 0,4 %, contre 0,3 % en Charente. Cette courbe est en revanche orientée à la baisse de -0,5 % en Corrèze « après cinq trimestres de hausses consécutives ».

A LIRE >>  Cour constitutionnelle à la kenyane VS Cour de récréation à la guinéenne.

A noter quand même l’évolution très favorable de l’emploi industriel néo-aquitain sur un an, à +1,3 %, contre +0,6 % pour la France hors Mayotte. Si le secteur de la construction reste bien orienté, la création d’emplois y a connu un vrai coup de frein au 2e trimestre tout en restant positive. C’est ainsi que les créations d’emplois ont progressé de 0,3 % pendant cette période, « soit trois fois moins qu’au trimestre d’avant » observe l’Insee. Les plus fortes hausses sont enregistrées en Charente-Maritime (+0,9 %), Pyrénées-Atlantiques (+0,7 %), Gironde et Charente (+0,6 % chacun). Sur un an les créations d’emplois dans la région Nouvelle-Aquitaine ont progressé de +2,4 %, contre 2,7 % au plan national.

La bonne progression de l’emploi industriel sur un an.

Le taux de chômage renvoyé à son niveau de 2009

L’emploi tertiaire marchand (hors intérim) évolue à des altitudes stratosphériques. Il a ainsi créé 3.600 emplois régionaux au 2e trimestre, correspondant à une progression des effectifs salariés de tout juste +0,4 %, « après deux trimestres records ». Trois départements se taillent la part du lion dans ce secteur : la Gironde, avec 1.800 emplois créés, les Landes (600 emplois) et la Charente-Maritime (400 emplois). Le ralentissement de la hausse de créations d’emplois est assez général et n’épargne que le secteur transport-entreposage. Sur un an l’emploi dans le tertiaire marchand hors intérim progresse de +1,8 % en Nouvelle-Aquitaine contre +1,6 % en France (hors Mayotte).

L’emploi intérimaire enregistre lui aussi un coup de frein assez marqué, après un 1er trimestre très porteur. Les progressions les plus fortes sont enregistrées en Dordogne (+7,4 %), Lot-et-Garonne (+3,9 %) et Landes (+2,5 %). Alors que les baisses se concentrent dans les départements du nord de la région, avec -5,5 % en Haute-Vienne, -3,3 % dans la Vienne et -1,9 % dans les Deux-Sèvres. La baisse du « taux de chômage localisé » est sans doute la meilleure nouvelle de cette étude de l’Insee de Nouvelle-Aquitaine. Puisque ce dernier s’est selon l’institut replié à 7,8 % de la population active, soit son niveau de début 2009. Une baisse qui n’épargne aucun des 12 départements de la région, où 507.850 personnes sont comptabilisées par Pôle emploi comme étant demandeuses d’emplois (catégories A, B, C).

A LIRE >>  PARIS : FORTE MOBILISATION DES GUINÉENS POUR DÉNONCER LA DICTATURE SANGLANTE D'ALPHA CONDÉ

Logements : un taux record de mises en chantier

Au final, l’éventail du taux de chômage va de 6,1 % dans les Deux-Sèvres, département des grands groupes mutualistes d’assurance, où ce taux a toujours été le plus faible de la région, à 8,6 % en Dordogne, Lot-et-Garonne et Charente-Maritime. Au plan national le taux de chômage a également reculé dans l’ensemble de la France, à 8,5 % de la population active. Côté tendances, l’Insee souligne que la construction reste dynamique en Nouvelle-Aquitaine « dans un contexte national morose ». L’institut collationne ainsi, au 2e trimestre, 41.000 mises en chantier commencées au cours des 12 derniers mois en Nouvelle-Aquitaine, soit une hausse de 1,1 %. Alors que la construction connaît une baisse de -1,2 % à l’échelle nationale. De même, tandis que le nombre de logements commencés augmente de +5 % en Nouvelle-Aquitaine, il recule de -4,6 % en France (hors Mayotte).

L’évolution record du nombre de logements commencés au cours des 12 derniers mois est enregistrée en Charente-Maritime, à +6,7 %, alors que cette progression se replie à +0,6 % en Gironde et qu’elle est atone en Pyrénées-Atlantiques et dans les Landes. A noter que les créations d’entreprises se replient dans tous les secteurs à l’exception de l’industrie. Au 2e trimestre la région a ainsi enregistré la création de 15.400 entreprises, en recul de 8,2 % « suite à un excellent premier trimestre ». Les créations d’entreprises continuent à être plus nombreuses dans les services où elles sont moins nombreuses au 2e trimestre (-9,5 %), ainsi que dans le secteur commerce, transport, hébergement (-11,4 %). Le secteur industriel est le seul qui soit bien orienté, à +7 %, mais il est minoritaire et ne concerne qu’une création sur vingt.



[ad_2]
Copyright Source link

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.