A LA UNELibre opinionSociete & divers

La Guinée et le facteur humain…

La Guinée et le facteur humain…
Je dis souvent qu’en Guinée, nous n’avons pas un problème de textes mais de têtes. En Guinée, c’est l’homme qui pose problème. Et donc c’est au niveau de l’homme qu’on trouvera (si Dieu le veut) la solution.
 
Prenez l’exemple de cet incident à l’aéroport. Comme dans tous les aéroports du monde, celui de Conakry est soumis à des normes essentiellement internationales. Pratiquement tout ce qui a trait à l’aviation civile est décidé au niveau de l’OACI. Les États ne font qu’appliquer. Tous les États. Grands et Petits. En Guinée, nous appliquons ces règles.
 
Un vigile est posté à un endroit précis pour en assurer la surveillance. Au niveau d’un aéroport, c’est la Gendarmerie des Transports Aériens qui surveille la piste. A Conakry, c’est la même chose. Les vigiles surveillent la clôture. Pas la piste. Qu’est qu’un vigile fait sur la piste d’atterrissage? Surtout sur une moto !
 
En Guinée, nous sommes indisciplinés. Nous sommes médiocres. Nous sommes incompétents. Nous manquons de rigueur. Voilà la réponse !
 
S.O. Camara
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Les guinéens ont le choix entre s’inscrire dans la nostalgie du passé ou de s’activer à promouvoir le futur en contribuant à l’amélioration de l’existant.

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.