A LA UNELibre opinion

La volonté du CNRD et de son président est désormais sans équivoque en ce qui concerne la lutte contre les délits économiques et financiers. Qu’en est-il des crimes de sang?

La volonté du CNRD et de son président est désormais sans équivoque en ce qui concerne la lutte contre les délits économiques et financiers. Qu’en est-il des crimes de sang? On a l’impression que depuis la Constitution de 2010 et plus tard la loi anti- corruption, la volonté de combattre les infractions économiques et financières est plus affirmée par le législateur.

Pendant que les crimes y compris les crimes de sang se prescrivent par dix ans à l’exception des crimes contre l’humanité, les infractions économiques et financières sont quant à elles sont imprescriptibles. Est-ce à dire que ces dernières sont plus graves que les crimes de sang?

Dans la période 2010-2020, la Guinée a connu de nombreuses violences d’État qui se sont soldées par plus d’une centaine de morts et des centaines de blessés. Pour ne pas favoriser une répétition de ces crimes, justice doit être rendue.

Toute la question est de savoir quelle juridiction sera compétente à connaître de ces infractions.

Avant le 5 septembre 2021, la Constitution de 2020 et avant elle celle de 2010, prévoyait un privilège de juridiction pour certaines personnalités. Le Code de procédure pénale prévoyait un privilège de juridiction pour des officiers de police judiciaire et des magistrats.

A LIRE >>  Le domicile privé du président Sidya Touré, dont l'affaire est en cours de jugement au tribunal de Dixinn, transformé en bureau par le CNRD.

Pour les infractions économiques et financières, il n’y a plus de privilège de juridiction. Qu’en sera-t-il pour les crimes de sang ?

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.