A LA UNESociete & divers

Le jour où Asmaou Barry, épouse d’Ibrahima Diallo (FNDC) a été envoyée au CNT

 
Ces derniers jours, alors que je poursuivais mon séjour dans mon village, je suis tombé sur un post d’un utilisateur du réseau social Facebook, parlant des épouses de Monsieur Foniké Menguè et l’autre leader du FNDC, Monsieur Ibrahima Diallo. L’internaute alléguait que ces deux femmes sont nommées par le colonel Mamadi Doumbouya, la première au sein d’un ministère, la seconde au CNT. Il fustigeait ce qu’il estime être de l’hypocrisie ou de l’ingratitude de la part de ces deux leaders du FNDC aujourd’hui opposés à la junte. Je voudrais juste écrire quelques mots pour rappeler comment Mme Diallo Asmaou Barry est allée, a été envoyée j’allais dire, au CNT.
 
Journaliste de carrière, présidente de l’Association des professionnelles africaines de la communication (APAC), Asmaou Barry a été choisie par sa corporation, à travers un processus démocratique et ouvert, comme représentante des organisations de presse. Jamais, le nom et la position de son mari n’ont été sur la fiche de critères de choix. Jamais ! C’est d’ailleurs à la Maison de la presse, devant les cameras et les yeux critiques des journalistes que le tout a été couronné par une élection. J’étais là, du début à la fin, au cœur même du processus, en tant que membre d’un comité de sages en charge du pilotage du processus.
 
Comme tous les autres choix des organisations représentées au CNT, (partis politiques, confession religieuses, société civile…) le président Mamadi Doumbouya n’a fait qu’entériner à travers un décret. Je lui renouvelle ici mes félicitations pour avoir respecté notre choix. Logiquement, je ne vois pas en quoi le président devait refuser d’entériner notre liste. C’est donc dire que Mme Asmaou Barry n’est pas nommée par le Colonel Mamadi Doumbouya parce que c’est la femme de Monsieur Ibrahima Diallo. Ce n’est pas Monsieur Ibrahima Diallo qui a démarché le président Doumbouya ou une quelconque autorité pour que son épouse soit nommée au CNT.
 
Au CNT, Mme Asmaou Barry ne représente nullement son cher époux. Asmaou était déjà une brave journaliste qui boxe sur le même ring que les hommes sur le terrain de reportage, dans les émissions de débat…Nous l’avons connue et respectée avant de savoir qu’elle se marierait à Monsieur Diallo. Elle nous représente bien au CNT où elle nous aide à faire bouger certaines choses pour l’intérêt de notre corporation. C’est par exemple les efforts en cours pour actualiser les lois encadrant l’exercice du journalisme en Guinée.
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Élaboration des textes d'application : Dr Dansa KOUROUMA fait de la problématique, son cheval de bataille

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.