Le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football a recommandé la disqualification de l’équipe U17 de la Guinée,

Le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football a recommandé la disqualification de l’équipe U17 de la Guinée,

Mode nuit
Temps de lecture : 2 minutes

Le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football a recommandé la disqualification de l’équipe U17 de la Guinée, pour fraude sur l’identité de deux de ses joueurs alignés durant la demi finale disputée avec le Sénégal.
La Caf considère que les joueurs Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita n’étaient pas éligibles pour participer à l’épreuve de Tanzanie. Conséquence, le Syli cadet, finaliste de la dernière édition de la CAN U17 à Dar-es-Salam, ne se rendra plus à la Coupe du monde.
Pis, le jury bannit la Feguifoot des deux prochaines éditions de la CAN U17 et interdit les deux joueurs concernés de toute activité liée au football pour une période de deux ans. Aussi, toutes les médailles reçues en tant que «finalistes» doivent être retournées à la CAF dans un délai de 21 jours, à défaut de quoi une sanction financière de 20.000 USD sera imposée à la Guinée.
Une pile de décisions qui, à mon sens, constitue un discrédit fait à l’instance dirigeante du football continental. En ce sens qu’avec les nouvelles technologies, l’on peut aisément faire recours à l’imagerie résonnance magnétique pour déterminer l’âge des athlètes. Hélas!
En attendant de connaitre quelle chance a l’appel fait par la Fédération guinéenne de football de prospérer, aux autorités sportives guinéennes, dont je déplore le notoire amateurisme, je dirai que si nous optons pour une activité (à supposer la triche), apprenons-la avec beaucoup plus de finesse et d’habileté. Car, un jour, le besoin se fera sentir dans ce domaine et on dira: « Euh oui, je connais un Guinéen qui est spécialiste dans le vol et qui excelle dedans ». L’appel d’offre nous sera donc favorable.
Pour rappel, le Sénégal avait déposé une réserve après s’être rendu compte que deux joueurs du Syli cadet, Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita, avaient visiblement joué la « Dream Cup » au Japon en 2017 avec des documents d’identité différents de ceux employés lors de l’édition 2019 de la CAN U17.

Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )