A LA UNELibre opinion

LE PROBLÈME DE L’AXE (Par JJR)

LE PROBLÈME DE L’AXE
J’ai dit pendant 11 ans que les tueries sur l’Axe sont ethniques. J’avais pour arguments :
-Les manifestations qui se déroulent dans d’autres zones ne font pas de victimes ou très rarement, mais sur l’Axe, c’est systématiquement il y aura des victimes. Or il n’y a pas de hasard en politique.

-J’ai aussi rappelé les propos injurieux à caractère ethnique que tiennent les membres des forces de l’ordre face aux habitants de l’Axe, propos qu’ils ne tiennent pas ailleurs, des témoignages à foison existent. Cet argument là est le plus pertinent en droit , car il permet juridiquement de caractériser le crime raciste dans tous les pays. Mais nos compatriotes d’en face nient les témoignages des habitants en parlant de victimisation, et quand ce sont des journalistes qui font le témoignage, ils sont accusés de manipulateurs.

-L’humiliation systématique des habitants, notamment des personnes âgées et des femmes, ce qui ne se fait presque pas dans d’autres zones. Toute humiliation procède d’une haine préalablement établie.

Face à mes arguments, les intellectuels des autres ethnies ont avancé deux arguments :

1-Le premier argument stipule que « Si on tue des peuls sur l’Axe, ce n’est pas parce qu’ils sont peuls, mais parce que d’une part, ce sont les peuls qui sont majoritaires dans cette zone, et d’autre part, ce sont eux qui contestent dans cette zone » cet argument est tellement superficiel que je me demande comment on peut faire 20 ans d’étude et le brandir.
Cet argument c’est comme quand on dit que les policiers Américains ne tuaient pas des Afro-américains à Harlem parce qu’ils étaient Noirs, mais parce que ce sont les Noirs qui y habitaient.

Autrement dit, cet argument est un refus de la part de ces intellectuels de descendre dans le sous sol de la psychologie des policiers , un refus de parler du fait que les policiers sont psychologiquement et préalablement armés contre les habitants de la zone concernée, ce qui fait qu’à la moindre occasion, les policiers expriment, extirpent concrètement le trop plein de haine enfouie en eux contre les habitants de la zone.

A LIRE >>  Les guinéens ont le choix entre s’inscrire dans la nostalgie du passé ou de s’activer à promouvoir le futur en contribuant à l’amélioration de l’existant.

2-Le second argument stipule que « Les manifestants de l’Axe sont trop violents face aux policiers »

Cet argument là signifie que les Peuls sont des b-arbares et les manifestants des autres ethnies sont des civilisés Suédois qui manifestent en lisant des poèmes romantiques, ce qui fait qu’eux ne sont pas réprimés par les forces de l’ordre. Or sous le régime de Alpha Condé, les plus gros dégâts matériels commis par des manifestants ont été commis en haute guinee où ils ont détruit complètement tous les engins de certaines entreprises, calciné locaux et matériels, mais il y a eu 0,0000000000 mort.

Si les manifestants de l’Axe faisaient 10% de ce que faisaient les manifestants de la haute guinee, je pense que les autorités guinéennes auraient opté pour la solution Hiroshima et Nagasaki pour les habitants de l’Axe.
Un jour, un compatriote m’a dit « Rousseau, si les victimes de l’Axe sont peules, c’est parce que ce sont les peuls qui y vivent », je lui ai répondu du tac au tac comme suit:

« Mon frère, peut-on dire que si en 1984, après le coup d’état avorté de Diarra Traoré, les cadres civils et militaires malinkés qui furent liquidés ne le furent pas pour des raisons ethniques, mais simplement parce que c’étaient eux qui occupaient les postes politiques et militaires importants? », et là, il y a eu un Bug dans la tête de mon compatriote, comme quand un ordinateur est attaqué par un virus, il pète les plombs et me dit « ce n’est pas la même chose, comparaison n’est pas raison, les cadres malinkés ont été victimes de l’ethnocentrisme, on a voulu éliminer volontairement l’élite malinké » et il termine magiquement: « toi tu es un vrai ethno », j’ai rigolé car j’adore la vertu déstabilisante de la logique dialectique.

Un jour encore, face à un compatriote qui insistait face à moi sur la traîtrise supposée innée chez les Peuls, je lui ai décliné la liste des plus grandes trahisons politiques de notre pays, de l’indépendance à nos jours. La voici:

A LIRE >>  A ce niveau, ce n’est pas de l’humilité, mais c’est du humblisme, c’est à dire , une idéologie pour être considéré comme humble.

1-Diarra TRAORÉ , trahit le général Lansana CONTÉ. Mais , ni lui, ni sa descendance, ne sont appelés « traîtres » dans ce pays;
2-Sekouba KONATÉ, trahit Dadis CAMARA. Mais, ni lui, ni sa descendance ne sont appelés « traîtres » dans ce pays ;
3-Alpha CONDÉ, trahit Sèkouba KONATÉ qui l’a élu président, puisque c’est lui qui écarta Sidya TOURÉ à son profit. le même Alpha Condé trahit Lansana Kouyaté avec lequel il avait signé entre les deux tours de la présidentielle de 2010 un accord de gouvernement.

Le même Alpha condé trahit Mamadou Sylla auquel il avait promis entre les deux tours de donner la tête du patronat du secteur privé. Mais ni lui, ni sa descendance ne sont appelés « traîtres » dans ce pays, mais il est plutôt considéré comme « un animal politique », comme quelqu’un « qui fait la politique avec sa tête »

4-Mamadi DOUMBOUYA, trahit Alpha CONDÉ, il trahit le commandant Alya CAMARA et compagnie, mais lui non plus n’est pas appelé « traître », sauf par quelques individus qui ne digèrent pas la chute du dictateur Alpha Condé.
Sous le premier régime, les comploteurs des faux complots et vrais complots étaient de toutes les ethnies.

Mais vous savez quoi ? Dans ce pays, quand on emploie le mot « traître », on veut tout simplement dire « peul ».
Quand j’ai fini de décliner ma liste à ce compatriote, il s’est énervé et m’a traité « d’ethno », bien évidemment, comme vous pouvez l’imaginer, j’ai encore ri tout simplement.

Je ne suis pas un ethno, mais je suis armé intellectuellement pour riposter face à n’importe quel argument.
JJR(le papa d’AMIZO)

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.