L’envahissement du Capitole par des partisans de Trump, malgré sa gravité sans précédent, n’a pas empêché le processus constitutionnel de validation de la victoire de Biden.
La-somme-colossale-quaffirme-avoir-perdue-Donald-Trump-depuis-quil.jpg

L’envahissement du Capitole par des partisans de Trump, malgré sa gravité sans précédent, n’a pas empêché le processus constitutionnel de validation de la victoire de Biden.

L’envahissement du Capitole par des partisans de Trump, malgré sa gravité sans précédent, n’a pas empêché le processus constitutionnel de validation de la victoire de Biden. C’est une preuve de la vitalité de la démocratie américaine qui confirme la nécessité d’avoir des institutions fortes et non des hommes forts.
Le Vice-président Pence et les élus républicains ont désavoué le président Trump en choisissant de respecter la Constitution que de faire allégeance à un dirigeant qui tente de la violer.

Chez nous en Guinée, dès sa prise de fonction, Alpha CONDÉ n’a pas cessé de violer notre Constitution. Pour se maintenir au pouvoir au-delà de la limite constitutionnelle, il n’a pas hésité à tuer des Guinéens, comme il l’a d’ailleurs annoncé dans le journal français Le Monde.
Il faut rappeler que les deux verrous constitutionnels qui limitent le nombre et la durée des mandats présidentiels que sont les articles 27 et 154 sont une réaffirmation de notre ferme volonté politique à mettre fin à la présidence à vie dans notre pays.

Il est inacceptable de se plier aux violations flagrantes de notre Constitution exercées par celles et ceux qui sont sensés représenter des contre-pouvoirs contre toute tentative de confiscation illégale du pouvoir par un dirigeant anti-démocrate.
Nous n’avons pas le droit sous aucun prétexte à faire allégeance à un dirigeant qui a ordonné l’assassinat de centaines de citoyennes et citoyens pour se maintenir illégalement au pouvoir. La CENI, la Cour Constitutionnelle et les FDS ont violées notre Constitution en étant complices du putsch d’Alpha CONDÉ. Nous ne sommes nullement obligés de nous soumettre à leur dictat, bien au contraire, nous devons les combattre jusqu’au triomphe de la démocratie et de l’Etat de droit.

C’est une lutte de longue haleine qui est engagée. Elle n’est pas liée aux destins personnels des différents acteurs. Il s’agit de bâtir un futur meilleur pour nous-mêmes et les prochaines générations.
Les faits sont là : en 62 ans d’indépendance, nous n’avions pas connu de bonheur collectif, nous survivons misérablement. Est-ce que notre soumission à nos potentats, de Sékou Touré à Alpha Condé, nous a permis de vivre en paix dans notre pays? Évidemment non. Ce qui veut dire que rien ne sert de continuer à courber l’échine devant l’arbitraire. Nous sortons toujours perdants de notre abdication face à des dirigeants imposteurs, violents et incompétents.
Ayons la force et le courage de poursuivre le combat jusqu’à la fin de la dictature.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

La Guerre des Métisses au Rio Pongo. Mythe ou réalité ? par Paul Théa

La Guerre des Métisses au Rio Pongo. Mythe ou réalité ? par Paul Théa

La Guerre des Métisses au Rio Pongo. Mythe ou réalité ? En résumé « La …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.