Les manifestants se sont attaqués au Tribunal de Première Instance de Labé qui a été finalement incendié

SITUATION A 18 HEURES

 Conakry, le 13 Janvier 2020– La manifestation du FNDC du Lundi 13 Janvier 2020, a été émaillée par l’érection des barricades de toutes natures y compris des troncs d’arbres, du déversement de l’huile de vidange sur les chaussées, qui pourraient entrainer de graves accidents de circulation routière, des jets de pierres sur les biens publics et privés, ainsi que sur les forces de l’ordre ayant entrainé des blessés et des dégâts matériels.

Dans la zone spéciale de Conakry, sur les 131 quartiers, des troubles ont été enregistrés dans 12 quartiers, notamment à Kènien et Hafia dans la commune de Dixinn, Touguiwondy port et Bonfidans la commune de Matam, Gbessia Port I et IIDabompa, dans la commune de Matoto, DaressalamBomboliBambétoSimbayaNongo, Kaporo rails dans la commune de Ratoma, Coronthie dans la commune de Kaloum.

A l’intérieur du Pays : sur les 33 préfectures, l’appel à la manifestation par le FNDC a été observé à Boffa, Boké, Mamou, Dalaba, Pita, Labé et Lelouma.

A Boffa, la route nationale Dubréka-Boffa-Boké, barricadée à hauteur de Boffa a été libérée par les forces de l’ordre sans incident et la circulation a repris son cours normal.

A Pita, les locaux du commissariat central de Police et de la brigade de la Gendarmerie Territoriale ont fait l’objet de jets de pierres par des manifestants ayant entrainé des dégâts matériels importants.

A Labé, après plusieurs tentatives d’attaque des sièges du Gouvernorat et de la Préfecture, les manifestants se sont attaqués au Tribunal de Première Instance de Labé qui a été finalement incendié avec deux véhicules consignés. Ils se sont également attaqués au siège du RPG Arc-en-ciel au quartier Konkola de la commune urbaine.

A Conakry aux environs de 17h, un dépôt de corps a été enregistré à la morgue de l’Hôpital Ignace Deen par la Croix rouge.

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et annonce l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances de la mort de Thierno Mamadou SOW.

Toujours dans la zone Spéciale de Conakry, 10 personnes ont été interpellées.

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile appelle les citoyens au calme et à la retenue et rassure que toutes les dispositions sont prises pour mener à bien sa mission de protection des personnes et des biens.

Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement 

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Alpha Condé

Conseil des ministres la SOTELGUI va-t-elle renaître de ses cendres ?

Conakry, le 30 juillet 2020 – Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !