A LA UNELes Chronikd'Ousmane

Les morts n’ont pas la même hiérarchie (Par Elhadj Ousmane Baldé)

Les morts n’ont pas la même hiérarchie

Plus de 10 personnes perdent la vie et le drapeau est toujours haut. Même les couleurs ne se sont pas inclinés. Le drapeau a été berné y a longtemps. Le peuple chante encore l’hymne sans comprendre les paroles. Son nom, c’est liberté. En attendant, on est enchaîné à une haine qui ne dit pas son nom. Les âmes n’ont pas le même prix ici. Y en a qui sont chers et y en a qui sont gratis.

Ça dépend de la position sociale, de la place dans l’admi-sinistration. On a hissé encore le drapeau très haut. Tout en chantant l’hymne bêtement. On ne voit pas que le drapeau est réticent. Il refuse de monter. Il veut s’arrêter net au milieu. Comme pour dire qu’il est désolé. Mais le mec ne fait que tirer. Tirer et tirer comme si sa vie en dépendait. Aucune déclaration. Des âmes sont parties…par la faute de nos routes. Et le gouv ne dit rien.

Même quand on avait rasé le mouv, y a eu plus de compassions. C’est comme la mort d’un bâtiment de l’opposant chétif clair là. Ces mecs ont pris le goût-de-berner. Abawe ! Ils se fichent du mal du peuple. Tant que leurs bides grossissent, ça va. Tant qu’ils gagnent une dévergondée pour toucher leurs bics, ça va. Ils vont tout écrire sauf : condoléances. Il vont tout dire sauf: qu’ils reposent en paix !

A LIRE >>  Le football africain toujours à l’épreuve du haut niveau et des ses incontournables exigences.

À quoi bon être goût-berné si ça ne nous sert à rien. On va finir par laisser l’anarchie revenir. Que chacun se protège parce que la loi ne défend que la minorité majoritaire. Y a qu’un petit groupe qui nous enfume. Pour la majorité minoritaire, tant pis ! La loi n’est plus l’expression d’une volonté générale. Désolé, Rousseau. Dans ce bled, on a rompu le contrat social.

Le mec qui l’a écrit n’a pas encore sa licence en droit. Il n’est même pas droit et il parle de loi. Ceux qui sont morts ont tort. On s’en fout. On peut même les juger à titre posthume et même les condamner. Depuis que ce sont des sots qui dictent la loi avec une mauvaise diction. Nous on écrit les mauvaises attitudes par ignorance.

Une dizaine de mort. Je dis le drapeau flotte dans l’air. On dirait que c’était mieux avec le « j’ai pété » de Koro Sory et son arc-en-fiel avec un air-piégé qu’on a inhalé ici une décennie et quelques poussières comme parti poli-tic. Je dis hein…ce n’est plus transition, cest trahison, c’est rediffusion revue et augmentée. Une nouvelle rediffusion.

9 morts et demi

Les peines coulent dans nos veines. On nous fait encore une nouvelle perfusion de drames. Ce pays deh. Abawe ! Tout est comme fou. Le pré-jus et son sinistre premier sortiront pour dire que les morts ne sont que 10. Ils sont capables de dire qu’il y a eu 9 morts et demi. Et où sont ceux qui nous ont promis « de faire l’amour à la Guinée. » On nous promet de l’amour ou ne rit pas. De l’amour où on n’ose même pas tutoyer le mec avec lequel on couche. Où même si c’est gangbang, on prend ça sans colère. Abawe ! Des morts. Des morts bouffés par le goudron. Des morts partis par excès de vie d’un chauffard.

A LIRE >>  Le Premier ministre devait rendre une visite de courtoisie à l'UDG de Mamadou Sylla la semaine qui vient de s'écouler.

Des chauffards qu’on ne sanctionne presque pas. Tout une famille est partie. Ils ne font sûrement pas partie de la Guinée. Sinon, un deuil national serait fait. Au Sénégal, c’est tout le gouv qui a parlé d’un seul homme. Mais je ne sais même pas quoi attendre d’un pays qui a comme Tamsir Niane qui décède à Dakar et qui après tout si ce n’était pas le bruit qu’on a fait sur le net n’allait même pas avoir une considération ici. Bon, Yeke Yeke est parti…on a parlé haaa et ils ont renommé l’université de Dubreka à son honneur. Les morts, que leurs âmes reposent en paix ! Le gouv, que son âne repose en peines ! Aamen !

@Elhadj Ousmane BALDE

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.