Les Routes de l’Esclavage en Guinée.

Les Routes de l’Esclavage en Guinée.

Les Routes de l’Esclavage en Guinée.

Il y a un peu plus d’un an, un ami me demandait d’étudier la possibilité d’organiser un tour sur les routes de l’esclavage en Guinée. Je lui disais que je ne pouvais faire qu’un circuit dans le Rio Pongo et s’y possible faire un tour au Rio Nunez (la région de Boké), pour la simple raison que les premiers documents de Bruce Mouser en ma possession (sa thèse par exemple), ne sont que sur le Rio Pongo et le Rio Nunez. Je ne connaissais rien sur les autres sites.

J’avais même commencé des publications sur le Rio Nunez mais les découvertes sur le Rio Pongo me poussaient à me focaliser sur cette région.

Bruce Mouser m’avait aussi indiqué des sites internet dans lesquels il avait fait beaucoup de publications qui n’ont pas de copyright et que je peux les utiliser. C’est tout récemment que j’ai commencé à les consulter et donc à avoir plus d’informations sur les autres. centres. Voilà comment j’ai découvert l’ampleur de la traite négrière sur les Îles de Los.

A ma connaissance, je peux bien me tromper, le Bénin fait la promotion d’un grand centre de la traite négrière qui est Ouidah, je ne sais pas s’il a un autre centre aussi important ; le Ghana a un grand centre, de même que le Sénégal (Gorée), pour ne citer que ces trois pays à titre de comparaison.
Alors qu’en Guinée nous avons plusieurs grands centres qui sont:

  1. Les Iles de Los. J’ai fait récemment un article dessus, un très grand centre.

  2. Le Rio Nunez (la région de Boké) : Avant la concentration des négriers et l’ampleur de la traite négrière au Rio Pongo, le Rio Nunez était beaucoup plus important que le Rio Pongo. Le Fortin de Boké qui est aujourd’hui un Musée, fut un grand entrepôt des esclaves avant de les embarquer. Par exemple, des milliers d’Esclaves furent transportés de Boké à destination de São Paulo au Brésil. Un fait connu par un large public. j’en avais parlé avec Monsieur Makanéra, le conseiller juridique au Ministère du Sport qui a effectué un voyage à Sao Paulo.

  3. Le Rio Pongo dont je parle en long et en large.

  4. Soumbouya : je ne connais pas les limites de cette région, ce que je sais Dubréka et Coyah sant dans Soumbouya. Selon la thèse de Bruce Mouser, Tanènè fut une importante escale des caravanes d’Esclaves qui se dirigeaient vers les côtes.
    Nous avons visité une maison des Escales à Dubréka. J’attends des informations sur Betsy Heard qui fut la plus puissante négrière de Soumbouya et peut être même des côtes guinéennes avant l’émergence de Nyara Beli de Farinya.

  5. Moriah : Mouser m’avait donné les coordonnés d’un historien américain qui a fait des publications sur Moriah et sur le Port de Benty. J’ai envoyé des messages et j’attends la suite.
    Dans tous les cas, Moriah fut un grand centre de l’esclavage et le port de Benty est très connu des historiens.
    Certainement que d’autres publications de Mouser nous aideront à savoir un peu plus sur Soumbouya et Moriah.

Vous voyez bien l’opportunité que la Guinée a de développer un circuit sur les routes de l’Esclavage. Un circuit riche et varié qui n’a rien à envier à un autre pays de l’Afrique de l’Ouest.

Dans mes prochaines publication sur les sites, je présenterai des sites d’hébergement dans la région pour permettre à ceux qui visiteront ces lieux de savoir où se désaltérer et se loger.

Photo: la tombe de Stell Lightburn dit Foté Stell (Stell le blanc en Sousou) à Farinya. Il était le fils de Nyara Beli et chef de sa milice. Stell fut un des principaux acteurs de la guerre des métis.

Paul Théa

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

FNDC

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la forme de résistance (communiqué) !

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !