L’honorable Bandian Condé demande un (SMIG) 440 mille GNF

0
Alpha Condé
Alpha Condé

Réunis en séance plénière ce lundi 26 décembre, les députés ont ratifié à l’unanimité plusieurs conventions de l’Organisation internationale du Travail (OIT).

C’est notamment la convention 189 sur les travailleurs et travailleuses domestiques ; la convention 176 sur la sécurité et la santé dans les mines ; la convention 167 sur la sécurité et la santé dans la construction ; la convention 187 sur le cadre promotionnel pour la sécurité au travail.

Dans son intervention, l’honorable Bandian Neiba Condé a demandé à ce que le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), qui est de 440 mille GNF soit appliqué et que les travailleurs domestiques soient déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il  a également demandé à ce que l’organisation syndicale des travailleurs domestiques soit valorisée.

[Tweet theme= »tweet-box-shadow »] l’honorable Bandian demande à ce que le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG)440 mille GNF soit appliqué[/Tweet]

Concernant la convention de l’OIT sur la sécurité  et la santé dans les mines, une invite a été lancée à la Société minière de Boké (SMB).

« Nous demandons que la société minière de Boké prête une oreille attentive pour l’application du Code de travail dans les mines et du Code de sécurité sociale », a expliqué l’honorable Banian.

Adoptée à Genève, en Suisse, lors de la 75ème session de l’OIT, la convention 167 sur la sécurité et la santé dans la construction est entrée en vigueur depuis le 20 juin 1988. A cause des multiples problèmes que rencontrent les travailleurs dans la construction, des recommandations ont été faites sur la sécurité, la prévention des accidents, la protection contre la radiation, des machines, le poids maximum, le cancer professionnel, le milieu de travail notamment la pollution, les bruits de vibration ; la maladie professionnelle, entre autres.

Quant à la convention 187 sur le cadre promotionnel pour la sécurité au travail, elle vise à promouvoir l’amélioration continue, la sécurité et la santé au travail pour prévenir les lésions et maladies professionnelles, les décès imputables au travail.

Pour le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, du Travail et de l’Emploi, la ratification de ces conventions par l’Assemblée nationale est d’importance capitale dans la protection des travailleurs :

« c’est une avancée majeure pour la protection des travailleurs, sachant que le droit positif prend déjà en compte beaucoup d’aspects qui visent à protéger les travailleurs. »

Source de l’article retransmis : Alhassane Bah, « Parlement: plusieurs conventions ratifiées par les députés en faveur de la protection des travailleurs », GuineeNews.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Devenez adhérent·e de notre média. Par Orange Money au 620 17 89 30

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Le CNOCS-G organise des journées de réflexions de haut niveau sur les Institutions Publiques

Previous article

Burkina Faso : l’ex-Premier ministre Isaac Zida rayé de l’armée pour  »désertion »

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.