Politique

L’Inde monte à bord de son premier Rafale

0

[ad_1]

Trois ans après la signature du contrat d’acquisition de 36 Rafale par l’Inde, l’avion de combat tricolore va enfin atterrir sur le sol indien. Dassault Aviation a livré ce mardi le premier Rafale à l’armée de l’air indienne lors d’une cérémonie à Mérignac (Gironde) en présence des ministres de la Défense indien, Rajnat Singh, et des Armées, Florence Parly. Les 36 Rafale fabriqués en France seront livrés à l’Inde jusqu’en 2022 dans le cadre de l’accord intergouvernemental signé le 23 septembre 2016 entre la France et l’Inde. Cette première livraison d’une série de 36 appareils à venir symbolise « l’excellente relation entre la France et l’Inde », a fait observer Florence Parly.

Par ailleurs, l’Inde a formulé en mai 2017 une demande officielle d’informations pour la fourniture de 57 avions de combat destinés à la marine indienne et une autre en juillet 2018 pour 110 appareils destinés à l’Indian Air Force. Dassault Aviation y a répondu dans les deux cas. Rajnat Singh a semblé y faire allusion : « des réalisations comme celle d’aujourd’hui nous encouragent à en faire plus et ce sera à mon ordre du jour ».

Les entreprises françaises prêtes pour le « Make in India »

Trois Rafale sont déjà terminés, mais ils ne rejoindront l’Inde qu’en mai, une fois la formation des premiers pilotes achevée. Le ministre indien de la Défense a visité au pas de charge le hall d’assemblage où quatre Rafale destinés à New Dehli étaient en cours d’assemblage final. Ce déplacement est une étape majeure dans la relation avec l’Inde, considérée comme l’un des principaux partenaires stratégiques de la France en Indopacifique.

À l’issue de la cérémonie, les deux ministres ont abordé dans le cadre du second dialogue annuel de défense franco-indien, les nombreuses perspectives de la coopération de défense bilatérale ainsi que les enjeux de sécurité dans l’espace Indopacifique. Notamment une éventuelle prochaine commande de Rafale dans le cadre de la politique promue par Narendra Modi « Make in India ». Cette politique est soutenue par les industriels de l’aéronautique français : la construction de l’usine de production de la société commune Dassault-Reliance Aerospace Ltd (DRAL) à Nagpur, l’implantation de Thales à Nagpur et la future installation de Safran à Hyderabad. En outre, une vingtaine d’entreprises françaises sont également déjà implantées en Inde.

A LIRE >>  Afrique-Royaume-Uni-Sommet-Coopération Le Sommet de Londres ne sera pas différent des autres !

L’Inde achète régulièrement des avions français

L’Inde a été le premier pays étranger à acheter en 1953 des avions de combat à Dassault Aviation. Elle a commandé 71 Ouragan équipés de réacteurs Rolls Royce. Ils ont été rebaptisés Toofani par l’Armée de l’air indienne. En mars 1957, l’armée de l’air française livre à l’Inde 33 exemplaires supplémentaires. Les Ouragan indiens resteront en première ligne jusqu’en 1967. Puis en 1957, New Delhi achète 110 exemplaires du Mystère IV, un programme lancé au début des années 1950. L’Inde continue ses emplettes en France avec le Jaguar, l’avion de combat franco-britannique d’attaque au sol, fabriqué par la société franco-anglaise SEPECAT créée en mai 1966 pour concevoir et construire cet appareil. Démarchée dès 1968, l’Inde signe en avril 1979 une commande pour 130 Jaguar, incluant un contrat de fabrication sous licence pour 95 exemplaires ainsi qu’un transfert de technologie.

Enfin, l’Inde a commandé 46 Mirage 2000EH et 13 Mirage 2000 TH biplaces en octobre 1982 afin de disposer d’avions de combat de supériorité aérienne capable de prendre la relève de ses MIG-21 russes. Le premier Mirage 2000 indien avait été mis en service en septembre 1984.  Le contrat de modernisation des 51 Mirage 2000 H et TH indiens avait été signé en 2011.

A LIRE >>  Marches autorisées:le FNDC manifeste à Conakry et à l'intérieur de la Guinée



[ad_2]

Copyright Source link

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Devenez adhérent·e de notre média. Par Orange Money au 620 17 89 30

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Comment Awadac digitalise les restaurants au Japon

Previous article

Bouygues Telecom généralise les appels via le Wi-Fi

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Politique