A LA UNEJustice et Droit

L’indépendance de la magistrature est en effet une garantie de bonne justice et non un privilège du magistrat.

En dépit du caractère protecteur des textes qui régissent la magistrature guinéenne et l’amélioration très substantielle de la rémunération des magistrats en Guinée, il y a encore du chemin à faire pour une indépendance plus ou moins réelle de la magistrature en Guinée. Il est vrai que certains magistrats s’efforcent de sortir du lot en faisant honneur à la robe qu’ils portent. Mais le chemin est très très long encore et parsemé d’embûches.

Même lorsqu’un magistrat est victime d’une injustice flagrante, il y a toujours un de ses collègues qui est toujours prêt et pressé d’occuper son poste.

Les anciens se souviennent encore d’une histoire cocasse : en 2007, un magistrat qui occupait les fonctions de procureur de la République dans l’un des trois tribunaux de première instance de Conakry avait été suspendu et remplacé par un de ses collègues. En réalité, il avait été simplement sacrifié pour des raisons de real- politique.
Son remplaçant était très à cheval sur la défense des intérêts des magistrats. Mais quand il a été nommé en remplacement de son collègue tombé en disgrâce, il était tellement content et pressé de prendre fonction qu’il n’a pas attendu la remise des clés du bureau qu’il devait occuper. Il a fait recours à des menuisiers pour casser la porte du bureau pour s’y installer.
À chaque fois qu’un magistrat a des ennuis avec la chancellerie, il y a un de ses collègues tapis à l’ombre qui veut occuper sa place.

A LIRE >>  Pourvu que la lucidité et la sagesse visitent encore le Président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, afin qu’il forme un autre gouvernement

Certains Gardes des Sceaux ont souvent joué sur cette boulimie de postes de responsabilité même au mépris de la violation de la loi, pour diviser les magistrats et pour faire passer les mesures les plus illégales.

Très souvent, ce sont les avocats qui sont allés au front pour défendre non pas les magistrats mais l’indépendance de la magistrature. L’indépendance de la magistrature est en effet une garantie de bonne justice et non un privilège du magistrat.

Quel est le justiciable qui ne serait pas en confiance lorsqu’il est convaincu qu’il comparaît devant des juges indépendants ? C’est pourquoi, l’indépendance de la justice est l’affaire de tous.

Tant que certains magistrats n’auront d’autre souci que la quête des postes ou continueront à défendre leurs postes et non les principes qui leur sont communs, tous les régimes fouleront aux pieds ces principes.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.