A LA UNELes perles de sankara

On est finalement très tolérant en Guinée.

On laisse plein de gars faire ce qu'ils veulent et déranger les autres.

Tanatè ? Et Grand P? Et le légionnaire ? Les caprins et les bovins ? Madame la ministre ex de la Justice ? Et le ministre de la Culture ? Tout le monde… vont bien ? Ok Dieu merci et bienvenue en 2022.

Comme si toute cette poussière rouge ne suffisait pas. En plus, il y a des gars qui en rajoutent. Trois fois cette semaine, j’étais à Fria, en circulation et je me suis retrouvé derrière la benne d’un camion. Le même camion. A la même heure. Encore deux rencontres de ce genre et ma famille ira m’enterrer et l’on dira que Monsieur Maco est mort empoisonné.

Ce véhicule de malheur transportait une cargaison de poudre et de cailloux tout puants, un tas de machins non identifiés, bizarres et toxiques. Tous ceux qui étaient derrière ce camion ont pu profiter de la traînée de poussière qui a fini par former un épais brouillard sur la chaussée. C’était une poussière grisâtre comme de la cendre qui piquait la gorge.

Quand je suis rentré à la maison, j’étais pâle comme un Fotè et la peinture bleue métallisée de ma moto avait changé de teinte.

On est finalement très tolérant en Guinée. On laisse plein de gars faire ce qu’ils veulent et déranger les autres. Il suffit d’avoir du pognon, des relations, un gros camion pourri et de ne respecter aucune règle. Car, bien sûr, le propriétaire de ce foutu camion benne qui lâche des nuages de poussière ne respecte aucune norme de sécurité. Il charge son véhicule à ras bord en prenant bien soin que son chargement déborde. Il ne met pas de bâche sur son véhicule. Ça coûterait trop cher de penser à la santé des autres. Son chauffeur va le plus vite possible pour faire plusieurs aller et retour et crée ainsi un courant d’air qui disperse sa poussière comme un tsunami.

A LIRE >>  Depuis plusieurs mois, le tribunal pour enfant est en grève pour faute d'un local leur permettant d'exercer librement et d'exécuter leurs prérogatives.

Et il n’y a pas que ce camion avec sa poudre bizarre. Il y a encore plus sale et plus bête. Il y a des camions qui transportent des déchets, du gnama-gnama, comme ça, tiogo-tiogo, à ciel ouvert, chargé à bloc et filant à toute allure. Ce sont des camions démocratiques. Ils vont chercher les ordures sur un gros tas et ensuite, ils en redistribuent une partie aux citoyens de cette bonne ville en roulant à 120 à l’heure. Ce n’est pas la bière qui tue l’homme, c’est la pollution et la connerie. Tanatè ? Et le ministère de l’environnement ? Et Tonton Mamy ?

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.