A LA UNELes Chronikd'Ousmane

On les appelle sages-femmes (Par Elhadj Ousmane Baldé)

On les appelle sages-femmes

Mais rassurez-vous, elles n’ont aucune sagesse. Aucune. Elles insultent les patientes. Elles les maltraitent. C’est à se demander qu’est-ce que ces femmes dites sages étudient dans les instituts. Peut-être que les instituts fautent au niveau du recrutement. Mais, je peux comprendre.

Nous sommes dans un pays où l’on croit que faire les écoles de métier est un échec. Chacun veut avoir hiérarchie supérieure, après qui va commander qui ? Tout le monde je présume. Tout le monde va commander tout le monde quoi. Le monde va en cacahuètes. Abawe ! Je parlais de sage-femme là même que j’aperçus sur la chaussée un mec en train de laver sa voiture avec un air je m’en foutiste. Il faut oser le parler.

Il te demandera si le goudron c’est pour ton père. Pourtant, c’est bien pour son père. Mais il ne pige pas. Bon, n’oublions pas nos sages-femmes avec zéro sagesse. Je pense qu’elles doivent recevoir un cours de philo quoi. Ou qu’on reprenne avec sérieux pour eux le cours d’ECM. Parce que ces femmes sont sans morale et ce, même si la mort râle. Ça n’est pas leur affaire. Tant qu’elles se font de sous. Ta douleur, ce n’est pas leur problème. Vous vous rappelez du nombre de femmes qui décèdent par manque de prise en charge. Y en a une tonne au moins. Y a qu’en Guinée que quelqu’un peut mourir en donnant naissance. Le monde a déjà dépassé ça.

A LIRE >>  Guinée : Pour avoir publié un article sur la disparition d'un camion de Tramadole au camp samory, le journaliste Mohamed Bangoura Directeur de publication est activement recherché

Peut-être on va former des sages-hommes. Peut-être que les hommes vont être moins méchants envers les femmes. Comment femme peut maltraiter son amie femme ? Ah pays ! Elles te sortent des débilités comme: « c’est nous on t’a enceinté ? » « arrête de crier ici !» « quand tu baisais, est-ce que tu pleurais ? » Des phrases comme ça. Elles sortent ça sans gêne. Ah ces femmes ! Y en a même qui subissent plus que des injures.

Certains sont frappés* par des femme-pas-sages du tout. Leurs noms même ne reflètent pas leurs comportements. On les appelle « sages », elles font les connes. Abawe ! Mais ce n’est pas vous. C’est la faute aux directions et inspections de santé qui ne foutent rien. Ces gens qui ont pour rôle de veiller à la bonne application de la déontologie médicale sont les premiers à violer tout ça.

Ils sont toujours en érection, c’est l’argent qui les excite. Sinon, comment est-ce qu’on peut accepter des maison-clinique. N’importe qui peut ouvrir une clinique. Et n’importe qui peut pratiquer la médecine. Et n’importe qui peut être apprenant en école de santé. Surtout quand on échoue à tout sans la vie, on se recycle pour réparer des malades.

@Elhadj Ousmane BALDE

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.