A LA UNELes perles de sankaraSociete & divers

On va toujours dénoncer et revenir sur la question des faux diplômes qui est grave.

Bon, comme le marchand de sable persiste à faire la grève, on va toujours dénoncer et revenir sur la question des faux diplômes qui est grave. Très grave même ! Voyons dans le fond du sac.

Tu es un fils de pauvre. Il ne te reste que l’école comme ascenseur social. Tes pauvres parents se saignent économiquement. Et toi, tu sais que tu ne peux économiser tes efforts. Et puis, tu vois des gens qui n’ont aucun mérite te passer sous le nez et rafler les postes juteux. Des gens que tu as rencontrés en de très rares occasions dans les locaux de la faculté en courant d’air. Et qui t’agitent un diplôme sous le nez. Un diplôme obtenu on ne sait comment avec des spécialités les plus incroyables.

Fabriquer un faux diplôme, c’est pire que du vol. Fusiller un gars pareil te semble même un gaspillage de munitions. Non seulement il ne peut se prévaloir d’aucune compétence, mais en plus c’est ce faussaire qui est tous les jours en vue, directeur ou ministre même. Une incitation permanente au meurtre.

Mais il y a plus grave. On baisse ainsi le niveau de l’administration. C’est un fait indéniable. Et sur le plan social, on donne l’exemple le plus maléfique aux plus jeunes. Pourquoi s’emmerder à acquérir des connaissances, quand des bandits de grands chemins font la Une de l’actualité ?

Je ne sais pas ce qu’en pensent nos amis juristes, mais il faudra bien qu’un jour ou l’autre, on se penche sur cette question grave. Si grave qu’elle compromet tout effort d’évolution. Si on peut regarder faire un tel individu, il ne reste plus qu’à libérer les voleurs de caprins et de poulets.

A LIRE >>  100 jours après l’incendie du dépôt de carburant, l'état nous snobe toujours .

Sinon, la justice devient un sac aux mailles suffisamment serrées pour retenir des graines de sésame, et à la fois lâche pour laisser passer des fruits de la taille d’une mangue. Il n’y a pas pire menteur sur la terre. Bien, il est l’heure d’aller laver mes mains, tousser dans mon coude et porter un masque, comme avant.

Abdoulaye Sankara Abou Maco 

PAR CONAKRYLEMAG.COM

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.