Ousmane Gaoual à Mamou « Alpha Condé n’a aucune chance de rester au pouvoir »

0 46
Rate this post

GUINEE POLITIQUE : Le député uninominal de Gaoual en compagnie de son homologue de Mamou en provenance de Labé a été réceptionné par les militants de l’UFDG de Mamou ce weekend dans la soirée.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de prise de contact avec les militants à la base pour leur mettre en garde des tentations de la mouvance et leur remercier pour le soutien moral qu’ils lui ont accordé lors de son arrestation.

Accueilli à 7 kiloomètres de la ville par une forte mobilisation des motards, le cortège a sillonné le centre ville pour terminer la course au quartier Poudrière où quelques militants étaient massés.

Sous les ovations du public, Ousmane Gaoual Diallo adressera ses vifs remerciements à la population pour la mobilisation mais aussi pour le soutien moral lors de son arrestation.

« Aujourd’hui, j’ai senti que j’ai une famille à laquelle je me réfère. Grâce à Dieu les adversaires n’ont pas réussi leur volonté sur ma propre personne », lance-il.

Le député poursuit son allocution en dressant un bilan du régime Alpha Condé :

 « pendant 5 ans, nous avons vécu une division entre les différentes communautés, du non respect des promesses tenues lors des campagnes de 2010. Les jeunes diplômés de nos universités ne trouvent plus de travail, nombreux parmi eux font la moto taxi. A Siguiri, le fief de la mouvance, un notable nous a confiés qu’Alpha Condé n’a rien fait là-bas. Nous devons comprendre qu’Alpha n’est plus président mais candidat. Si désormais il vient à Mamou, sachez qu’il vient en en qualité de candidat. Il est temps de tirer les leçons de ses cinq années de présidence. Cette fois-ci Alpha Condé n’a aucune chance de rester au pouvoir », affirme-il.

Enfin, Ousmane Gaoual a dressé un bilan sombre de la gouvernance d’Alpha Condé :

A LIRE >>  Manifestation de l'opposition Républicaine l'INIDH interpelle les leaders politique

[blockquote author= »Gaoual Diallo »]« lorsqu’on vous dressait ces édifices à Mamou, on tuait vos enfants à Conakry. Ils sont 64 jeunes qui sont tombés sous les balles du régime en place, 2300 ont été blessés, 3500 ont été arrêtés jugés et certains condamnés, une destruction de nos bien à hauteur de 50 milliards de francs guinéens »[/blockquote], conclu-il.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


Leave A Reply

Your email address will not be published.