A LA UNEJustice et Droit

Quand la Cour d’Appel de Coyah devient le Ring du Jugement: Procureur et Avocat échangent des Coups plutôt que des Arguments

L’incident au tribunal de première instance de Coyah entre le procureur Almamy Sékou Camara et l’avocat Me Facinet Hawa Sylla semble être un grave différend qui a dégénéré en violence physique. Selon les informations fournies, l’altercation aurait été déclenchée par le réquisitoire du procureur demandant une peine de 5 ans de prison, dont 3 ans avec sursis, pour une cliente dans une affaire domaniale.

Selon un témoin nommé KRC, le procureur aurait demandé au juge de demander à l’avocat de ne pas s’en prendre à sa personne, lançant des insultes et des accusations graves, allant jusqu’à prétendre que l’avocat avait pris de l’argent dans le dossier et avait été enlevé de la Crief en raison de la corruption. Le procureur aurait répliqué en affirmant avoir été promu en nommant l’avocat à Coyah. L’incident aurait conduit à la suspension de l’audience, avec la demande du juge d’enregistrer l’incident dans le plumitif.

La situation aurait ensuite dégénéré à l’extérieur, où l’avocat aurait violemment bousculé le procureur, entraînant une réaction de défense de ce dernier. Selon le témoin, le procureur aurait évité de frapper l’avocat malgré les attaques violentes.

L’avocat, Me Facinet Hawa Sylla, a démenti la version des faits et a déclaré avoir été attaqué par le procureur. Il affirme avoir reçu un violent coup de poing sur le nez, provoquant un saignement. Il attend l’autorisation de l’Ordre des avocats pour discuter plus en détail de l’incident avec la presse.

Cette affaire souligne les tensions potentielles et les différends qui peuvent survenir dans le milieu judiciaire. Les enquêtes et les décisions de l’Ordre des avocats seront importantes pour déterminer les faits exacts et prendre des mesures appropriées, le cas échéant.

A LIRE >>  C'est quoi une "démocratie médiatique" ?

Dans l’attente fébrile de la suite de ce spectacle juridique, la question qui résonne désormais dans les couloirs du pouvoir est de savoir si le Ministre de la Justice, le bien connu Ministre Charles, va sévir face à cette débâcle au sein de la magistrature. Les échanges houleux et la confrontation physique entre un procureur et un avocat, non seulement jetteront-ils une ombre sur la réputation du système judiciaire, mais ils soulèvent également la question cruciale de l’éthique professionnelle.

En tant que chef du pouvoir judiciaire, le Président du tribunal, comparé à un capitaine sur un bateau, est également dans une position délicate. La question cruciale demeure : prendra-t-il des mesures disciplinaires contre l’avocat Me Facinet Hawa Sylla pour son rôle supposé dans cette scène digne d’une telenovela judiciaire? La crédibilité et la dignité de la justice locale semblent pendre dans la balance.

Alors que l’affaire est scrutée par le public et les professionnels du droit, il est clair que l’inaction n’est pas une option. La gravité de l’incident exige des réponses et des mesures adéquates pour rétablir la confiance du public dans le système judiciaire.

Pour l’instant, la nation retient son souffle, en attente de voir si le Ministre Charles fera entendre sa voix et si le Président du tribunal mettra en œuvre des mesures disciplinaires. Dans ce climat de suspense, une chose est certaine : l’histoire juridique de Coyah est sur le point de prendre un tournant décisif, et le monde observe avec une curiosité mêlée d’inquiétude pour voir comment la situation évoluera.

A LIRE >>  C'est quoi une "démocratie médiatique" ?

Face à cette regrettable affaire au tribunal de première instance de Coyah, la question cruciale qui se pose désormais est de savoir si le Ministre de la Justice, le respecté Ministre Charles, prendra des mesures disciplinaires pour restaurer l’intégrité et la confiance dans le système judiciaire. Les échanges houleux entre le procureur et l’avocat, qui ont culminé en une confrontation physique, soulèvent des préoccupations quant à l’éthique et à la conduite professionnelle au sein de la magistrature.

Le Président du tribunal, souvent comparé à un capitaine responsable du navire judiciaire, se retrouve également confronté à une décision difficile. Devra-t-il prendre des mesures disciplinaires à l’encontre de l’avocat Me Facinet Hawa Sylla, dont le rôle dans cet incident ne passe pas inaperçu? L’avenir de la réputation du tribunal repose en partie sur les décisions prises dans les jours à venir.

Alors que la nation attend avec anticipation, la gravité de l’incident suggère que l’inaction ne serait pas une option viable. La crédibilité du système judiciaire est en jeu, et une réponse appropriée est nécessaire pour restaurer la confiance du public dans l’institution. Les regards se tournent vers le Ministre Charles et le Président du tribunal pour voir comment ils aborderont cette situation délicate. Dans ce contexte, l’espoir est que des mesures seront prises pour traiter l’affaire avec la sévérité requise, contribuant ainsi à maintenir l’intégrité et la réputation du système judiciaire de Coyah.

Ibrahima par conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.