Accueil » Santé » Santé : En Guinée, les partenaires restent mobilisés pour vaincre la poliomyélite
La Directrice de l’OMS Afrique Matshidiso Moeti vaccinant un bébé. Credit photo: UNICEF/Kadijah DIALLO
La Directrice de l’OMS Afrique Matshidiso Moeti vaccinant un bébé. Credit photo: UNICEF/Kadijah DIALLO

Santé : En Guinée, les partenaires restent mobilisés pour vaincre la poliomyélite

Le deuxième tour des Journées nationales de vaccination (JNV) contre la poliomyélite a été organisé sur toute l’étendue du territoire du 06 au 09 mai 2017. A la suite de cette campagne, 4,341,475 enfants âgés de 0 à 5 ans ont été vaccinés dans les 38 districts sanitaires du pays.

En pleine réponse à l’épidémie de la maladie à virus Ebola, un cas de Poliovirus Virus Dérivé de souche Vaccinale circulant ( PVDVc) de type 2 a été détecté dans la région de Kankan en août 2014 et n’a pas été suivi d’une riposte.

Entre septembre et décembre 2015, au total 7 cas de PVDVc ont été notifiés dans la région de Kankan dont 6 dans la Préfecture de Siguiri et un cas dans la Préfecture de Kankan.

Célébration avec enthousiasme du lancement des JNV. Credit photo: UNICEF/Kadijah DIALLO

L’objectif des JNV est de consolider les acquis des tournées précédentes en renforçant la vaccination de routine pour protéger tous les enfants contre les maladies évitables par la vaccination. La poliomyélite ne peut être éradiquée qu’à travers la vaccination systématique des enfants de 0 à 5 ans. C’est une maladie très contagieuse causée par un virus qui attaque le système nerveux. Les paralysies qui en découlent atteignent les membres inférieurs, avant de monter ensuite le long du corps. Chez les enfants atteints, la poliomyélite peut ralentir la croissance des muscles malades, d’où des difformités : scoliose, cyphose, jambe plus courte ; elle peut même provoquer la mort.

Amara Camara, un an, fait partie des enfants qui ont bénéficié du vaccin lors des JNV. Sa mère, Mariama Sylla, est ménagère et vit dans la commune urbaine de Dubréka avec sa famille. Elle était présente au lancement de la campagne nationale Le 5 mai 2017. « J’ai entendu parler de cette campagne à la radio. J’ai tenu à amener Amara pour qu’il reçoive son vaccin et qu’il soit protégé contre cette maladie, » explique-t-elle.

A LIRE >>  EBOLA: Manifestation au centre de traitement Ebola de Nongo
Mariama Sylla et son fils Amara Camara. Credit photo: UNICEF/Kadijah DIALLO

Mariama Sylla avoue n’avoir jamais vu de victime de la maladie. Toutefois, elle en connait bien les séquelles : « Lorsque nous allons au centre de santé, les médecins nous expliquent l’importance des vaccins pour protéger nos enfants. Je n’ai pas vu de malade de la polio mais je sais qu’elle paralyse les personnes à vie et qu’elle est dangereuse surtout pour les enfants. »

Elle a lancé un appel aux parents pour que tous les enfants reçoivent le précieux vaccin et soient protégés, comme son fils l’a été : « J’encourage les mères et tous les parents à faire vacciner leurs enfants pour préserver leur santé et les renforcer. Certaines mères disent souvent qu’elles n’ont pas le temps d’amener leurs enfants mais elles doivent le faire, car c’est très important. »

Les partenaires et le ministre de la santé, M. Abdourahamane DIALLO. Credit photo: UNICEF/Kadijah DIALLO

Le ministre de la Santé Dr Abdourahmane Diallo a saisi l’occasion du lancement de ce deuxième tour des JNV pour saluer les progrès accomplis à travers l’implication du gouvernement et la forte participation de la société civile et des communautés en faveur de la vaccination. Sans oublier l’engagement des partenaires techniques et financiers que sont l’OMS, l’UNICEF, la Fondation Bill and Melinda Gates, Helen Keller International, l’Alliance Globale pour les Vaccins et l’Immunisation (GAVI), le CDC et le Rotary. Dr Diallo a exhorté les vaccinateurs, les mobilisateurs sociaux et tous les acteurs impliqués à faire preuve de responsabilité en vue de conférer à cette campagne une parfaite réussite et de faire respecter « l’engagement du gouvernement à offrir des services de vaccination de qualité à tous les enfants, partout où ils se trouvent ».

A LIRE >>  COMMUNIQUE Travaux de Réhabilitation, Extension et Equipements de l'Hôpital National Donka

Présente à la cérémonie, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, s’est réjouie du leadership du ministère de la Santé, grâce auquel « le pays a réussi à interrompre la transmission du poliovirus ». « Nous devons à présent réussir son éradication en Guinée et dans le monde, » a-t-elle conclu.

Texte et photos : Kadijah DIALLO

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l’actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*