Silence, ils lynchent le lynx!<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">2</span> min read</span>

Silence, ils lynchent le lynx!2 min read

Mode nuit

Silence, ils lynchent le lynx!

Tout ça, c’est parce tu es vaillant. Tu es têtu et vois tout de tout. Tu n’as pas choisi de te taire. Tu nous as amusé en nous montrant une réalité triste. Par ta rébellion, tu as imposé la démocratie. Aujourd’hui, tu souffres le martyr. Le mal sur toi, tire.

 

Ta voix on te la retire. Tu as connu Sassine. Sa plume assassine. Un Thiâ’nguel à la plume à la verve canaille. Une liberté d’expression qui ne souffre d’aucune pression. Le lynx a respiré. Maintenant, il est suffoqué. Asphyxié. Trop tabassé par les ennemis de dame nature. Y a des individus dont la faune et la flore de l’environnement médiatique piquent. Ils ne se gênent pas. Ils brûlent la forêt de la liberté et se veulent démocrates. Ils mettent le feu sur la prairie de la parole libre pour en imposer un silence. Ils voudraient censurer tout ce qui se dit.

 

Voudraient qu’on dise qu’ils sont bons à tout…qu’ils n’ont que des atouts mais le réel est têtu. Vraiment têtu! Ils voudraient boucler la gueule au bavard. Retirer la vision au lynx mais à moins qu’on le lynche, il ouvrira ses yeux et sa gueule pour emmerder à haute voix. Même quand tout es noué, quand les artères sont bouchées, la voix de la dénonciation va bien s’élever, se soulever pour dénoncer, pour crier haut ce que le peuple chuchote tout bas. C’est cela le but d’un bon journaliste. Il informe. Il cherche la bonne information.

 

A LIRE >>  C’est comme à la chasse. Le vrai chasseur quelque soit l’arme qu’il détient. Quelque soit son talent ne ramène de la brousse que l’animal qu’il peut abattre.

Il la partage sans lâcheté. Souleymane Lynx est une icône. Même dans les geôles, on ne peut pas le priver de son droit le plus fondamental: parler librement. Dire au peuple ce qui ne va pas avec humour et amour. Voici ce qu’à fait le fameux journal satirique. Voici pourquoi vers lui, il attire des délinquants hystériques qui s’enflamme à la moindre critique. Des mendiants de qualificatifs, des gens qui vivent de faux et usage de faux. Des démagogues pétris de mensonges, ils n’ont aucun talent mais veulent qu’on les vante.

 

Continuez votre mascarade si ça vous tente. On ne recolle pas les morceaux de la démocratie par coup de chance. Après moult difficultés, lutte rude et conséquences dures, le mal qui nous mime comme un sphinx renaît. La victime est devenue le nouveau bourreau.

Le mec qu’on défendait hier est aujourd’hui celui qui nous torpille, qui nous pourrit la vie. Si ça tenait à certains, chier, pisser ou encore parler, baver, bâiller allaient se faire à la demande. On devrait demander permission à ces mecs même pour faire caca.

 

Courage au Lynx, aucune lutte n’a été faite aussi facilement. Toute voie qui mènent au salut comporte forcément des embûches.

 

EL. Ousmane Baldé, sociologue.


CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )