latribune

Stéphane Soumier (ex BFM Business) dévoile son projet de chaîne de télévision

    0
    Stéphane Soumier ex BFM Business dévoile son projet de chaîne - Stéphane Soumier (ex BFM Business) dévoile son projet de chaîne de télévision
    Mode nuit

    [ad_1]

    Ses milliers d’auditeurs quotidiens lorsqu’il occupait le fauteuil d’animateur de la matinale de BFM Business vont pouvoir être rassurés : Stéphane Soumier, l’ex-voix historique, « charnelle même », de l’information économique de la chaîne du groupe Altice, va revenir à la tête d’un nouveau projet média. Et non des moindres; « une vraie chaîne de TV sur tous les FAI [fournisseurs d’accès à Internet, Ndlr] », annonce d’emblée l’ancien directeur de la rédaction de la chaîne dont la présence dès l’aurore a été remplacée à la rentrée par Christophe Jakubyszyn.

    Début 2019, tandis que la chaîne veut asseoir l’audience de la matinale auprès d’un public plus large, celui que beaucoup appellent le « Monsieur startup du PAF », annonce son départ  « restant en excellents termes avec son ancien employeur » Alain Weill (Altice, propriétaire de SFR côté télécom et BFM TV, RMC, i24news, Libération, L’Express côté médias). Convaincu par sa stratégie de « niche » qui vise une audience qualitative et ciblée, le routier de l’information économique préfère, lui, continuer à être l’écho de la rentabilité des entrepreneurs, tout en prouvant la sienne au travers d’un nouveau modèle média orienté vers « des contenus de partenaires.»

    En attendant une « probable levée de fonds » pour sa chaîne, il laisse derrière lui orphelins sa base d’auditeurs acquis à la cause de l’entrepreneuriat : « entre 40.000 et 80.000 au quart d’heure moyen et 400.000 qui venaient jeter un coup d’oeil sur les trois heures de la matinale BFM Business, sachant que la mesure n’est pas aussi précise que les chaînes de la TNT », précise Stéphane Soumier. Depuis 2017, la petite chaîne éco était aussi repassée à l’équilibre, pour terminer sur « un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros et 3 millions d’euros de marge nette en 2018 », souligne l’ancien présentateur.

    Lire aussi : Accord entre Orange et Altice pour la diffusion de BFMTV

    Aujourd’hui affairé avec sa société de conseil, l’ancien directeur de la rédaction voit grand. Une fois sur les rails, il n’exclut pas de déposer une demande auprès du CSA pour obtenir un agrément. « Cela sera une chaîne qui protège les poly-traumatisés de l’entrepreneuriat en France », tempête-t-il encore au micro de La Tribune, dans ce podcast enregistré début octobre à Paris.

    De François Hollande à Bruno Le Maire, il livre aussi une vision sans tabous de l’information économique en France. « On propose aujourd’hui un traitement économique aux antipodes du mécanisme de la création de richesses », assène celui qui rêve aujourd’hui d’interviewer Carlos Ghosn, l’ancien patron de Renault dans sa future nouvelle émission quotidienne taillée sur mesure et disponible sur les nouvelles ondes numériques « en début d’année prochaine », espère-t-il.

    Lire aussi : La télévision française à l’assaut du tout numérique



    [ad_2]

    Copyright Source link


    conakrylemag Magazine
    Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ...

    Comments

    Leave a reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    You may also like

    More in latribune