Les Stéphanois doivent s’en contenter

0 66
Rate this post

[dropcap]S[/dropcap]i les Foréziens ont ramené un point d’Angers, ils ont surtout stoppé une très mauvaise série de défaites dans trois compétitions différentes.

Surtout ne pas faire la fine bouche, c’est ce que doivent se dire les Stéphanois et leur entraîneur après avoir décrocher le nul, sans encaisser de but et sans en marquer, en terre angevine.

« Si on avait ouvert le score, on l’aurait certainement emporté, glissait néanmoins Christophe Galtier. On repart avec un point et des regrets, c’est vrai, mais il faut apprécier ce point. »

Se relever moralement

Éliminés à Bâle en Ligue Europa après une défaite (2-1) dans le temps additionnel, battus dans le Chaudron par les Caennais (2-1) et sortis de la coupe de France par l’inévitable Paris SG, les Stéphanois avaient évidemment vécu des moments délicats, d’abord mentalement.

Le moral au plus bas, il était indispensable de réagir pour rester dans la course à l’Europe par le biais d’un championnat qui peut encore livrer bien des surprises, même pour le podium qui n’est pas forcément devenu une utopie pour les Ligériens.

« C’était notre 11e match en 35 jours et on reste toujours au contact des Européens », a d’ailleurs ajouté Galtier. Le technicen forézien sait que le temps peut travailler pour son équipe, qu’il va récupérer des éléments jusque-là blessés, que le groupe va enfin profiter de davantage de séquences de récupération avec un programme moins chargé et une cadence réduite à un match par semaine. Ses joueurs pourront retrouver de la percussion et de l’explosivité, notamment dans le compartiment offensif, qui leur a fait défaut lors du déplacement à Angers. Les Verts n’ont en effet cadré qu’un tir sur la pelouse du stade Jean-Bouin et ils devront se montrer plus appliqués et plus efficaces s’ils veulent revoir la Ligue Europa la saison prochaine.

A LIRE >>  Le Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) se félicite de la libération de monsieur Fara Désiré Koundouno
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


Leave A Reply

Your email address will not be published.