Abdoulaye Sankara
Abdoulaye Sankara

Tanatè ? Arabaguidi ? Depuis que j’ai une nouvelle voisine dans ma cour commune, je ne sais plus où donner de la tête.

Tanatè ? Arabaguidi ? Depuis que j’ai une nouvelle voisine dans ma cour commune, je ne sais plus où donner de la tête. Je ne sais quel diable a guidé cette femme-là à venir emménager chez nous.

Elle est si aigrie et si laide que sa seule vue te coupe l’appétit. Walaye, si elle était serveuse, j’arrêterais de fréquenter le maquis où elle travaille. Hélas, je suis comme condamné à vivre dans la même cour avec elle; puisque je n’ai ni les moyens de déménager ni les moyens de la chasser de la cour.

Elle n’est pas du tout sympa. Et elle ne fait rien pour se rendre un petit peu agréable. A l’observer dès fois, je me demande pourquoi elle pourrit ainsi la vie à ceux qui vivent avec elle. Pour un rien, elle tire la bouche et agresse tous ceux qui lui passent sous le nez. Bon, depuis qu’elle est là, je ne lui ai pas connu de pointeur; est-ce une raison pour pourrir la vie aux autres, lorsqu’on est coagulé ? A Kaporo, il y a des étalons décoagulateurs…

La dernière fois, elle ne s’est pas embarrassée de déverser son aigreur sur un pote qui est venu me rendre visite. Le pauvre s’est trompé de porte et est allé taper à la sienne alors qu’elle devrait être en train de pioncer. Il ne manquait que ça. La sorcière a éconduit mon ami jusqu’au grand dehors et lui a ordonné de ne plus jamais mettre les pieds dans la cour.
Un autre pote est venu me voir. Lui au moins il n’avait pas eu du mal à reconnaître ma piaule. Seulement, je n’étais pas là et il a décidé de m’attendre. Comme l’attente devenait longue, il a décidé d’allumer une clope pour brûler le temps. Il ne fallait pas. C’est à peine si la voisine capside ne s’est pas jetée sur lui pour lui faire avaler le mégot !

On dirait que c’est dans ses narines que la cigarette a été allumée. Elle était dans tous ses états, menaçant d’égorger le pauvre visiteur. Heureusement que le gars était tellement baraqué que la vache n’osait pas mettre ses menaces à exécution. Elle allait se faire chuter comme un vieux ballon.

Ignorant cette saloperie que cette gonzesse aigrie était en train de faire vivre à mon ami, j’étais dans un maquis à côté où l’on ne connaît pas l’état d’urgence de la Covid-19, sifflotant une bonne Guiluxe pour me remettre l’esprit en place.

C’est alors qu’un autre voisin, tout paniqué, a eu le réflexe de me joindre sur mon fone. Je n’ai même pas eu le temps de demander ce qui se passait que la misérable gourgandine à la langue de vipère s’est prise aussi à moi, me traitant de tous les noms d’oiseaux, comme si elle m’attendait pour déverser sa bile sur moi.

J’ai juste eu le temps de récupérer mon pote et de ressortir de la maison pour échapper à la mitraillette de ses injures.

J’envisage sérieusement d’inscrire devant sa porte: «Attention chienne aigrie et méchante». Et si elle n’est pas contente, elle n’a qu’à foutre le camp et nous laisser vivre en paix. Non mais y a quoi ? Finalement aigri moi aussi, j’ai lavé mes mains, tousser dans mon coude et après, suis allé mettre mon masque. Faut pas fâcher, nous s’amuser.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Alpha Condé est venu, on dit que son pouvoir est injuste. Est-ce que le peuple même est juste?

Le professeur Alpha Condé n’était pas là, on a dit que le pouvoir est injuste …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !