Abdoulaye Sankara
Abdoulaye Sankara

Tanatè ? 18 na coco ? Grand P et sa vénus hottentote ? Le coffre-fort volant de Sonfonia a-t-il atterri ?

Tanatè ? 18 na coco ? Grand P et sa vénus hottentote ? Le coffre-fort volant de Sonfonia a-t-il atterri ? Merci, Drizo envoie une chanson là-bas et bienvenue à Conakry, capitale mondiale du rire.

Aujourd’hui, j’ai l’impression de porter un chapeau en plomb sur le haut du crâne. D’accord, je me tiens debout comme le bipède que je suis mais ma tête m’entraîne irrémédiablement vers le bas. Bizarre. Paraît que l’on appelle cela la gueule de bois. Va pour le bois. Mais la matière me semble encore un peu trop légère pour caractériser l’état dans lequel je me trouve ce matin. Le plomb et le granit me sembleraient plus indiqués. Allez! Je reprends un cachet d’aspirine. Et une bonne douche par dessus. Et je me recouche.

Sur l’oreiller, je me souviens de la nuit. Il n’y a pas à dire, je n’étais pas le même homme. J’étais le roi d’un monde léger et aérien, un maquisard volant. Le bar est resté ouvert jusqu’à cinq heures du matin pour les amis. On fêtait un changement de propriétaire. La Guiluxe était moitié prix. Des nouvelles comme celle-là, ça n’arrive qu’une fois par décennie. Alors, cela se fête. A moitié prix la Guiluxe, j’en ai bu deux fois plus. Si la bière avait été gratuite, qui sait si je me serais même réveillé? J’étais vraiment un autre homme. Cette nuit, j’aimais tout le monde. J’ai embrassé deux fois le patron, dansé avec plein de gos, fais de grands sourires à tout le monde.

A LIRE >>  Baccalaureat 2021 : Si vous usurpez une identité, vous aurez trahi le mouton de votre baptême.

Maintenant, sur mon oreiller, avec ma tête de plomb, je maudis l’ensemble de mon voisinage. Chaque cour est une zone ennemie. Chaque bruit est une épingle plantée dans mon cervelet. Depuis 8 heures, ça n’a pas arrêté. Le voisin a d’abord écouté le journal de RFI en faisant plus de bruit qu’un réacteur d’avion. Ensuite, ses gosses ont joué au ballon contre la porte du garage. Le vieux est sorti et s’est mis à crier comme un chanteur de rap. J’ai été obligé d’avaler un autre cachet d’aspirine. Ensuite, les gars du club de thé ont mis Bob Marley en concert live. J’étais aux premières loges. Merci, les gars.

Mais ceux que je déteste le plus, ce sont les deux forts en gueule qui font des briques juste à l’entrée de ma cour. D’abord, ils bavardent tout le temps.

Et puis, aujourd’hui, j’entends leurs pelles rentrer dans le sable et remuer le béton. C’est lancinant et insupportable. Non, ces deux enflures, il faudrait les pendre par la peau des testicules.

Non, franchement, je les hais et j’ai de bonnes raisons. Quand je suis sorti pour payer une demi miche, que pensez-vous qu’il arriva? Eh bien, dans l’état où j’étais, je n’ai pas vu les briques. Boum! Ma gueule de bois s’est directement écrasée sur les rectangles de béton. Oui, hier soir, j’étais un autre homme qui n’avait qu’une seule envie : chier sur cette planète bruyante et maudire le nouveau patron du bistrot sur une génération ou deux. Tanatè ?

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.