A LA UNELibre opinion

Wright Charles Alhussein écrit : Admettre avoir subi la pression de l’exécutif au point de reculer face à sa responsabilité professionnelle est un aveu la violation du serment du magistrat.

Wright Charles Alhussein écrit :

 

Admettre avoir subi la pression de l’exécutif au point de reculer face à sa responsabilité professionnelle est un aveu la violation du serment du magistrat. Par conséquent un tel magistrat ne mérite pas de rendre la justice au nom du peuple devant lequel il a prêté serment de n’être soumis qu’à la seule autorité de la loi. Dans le cas contraire, il orientera très mal la boussole de la justice vers une destination d’injustice institionnelle. Après la transition, il sera capable de trouver d’autres justificatifs en soutenant que les autorités l’ont dérouté à nouveau face à sa responsabilité.

Il n’y a pas d’homme providentiel. Cependant, le magistrat doit être un sacrifice pour son peuple et non sacrifier son peuple. 

Nul ne peut réussir seul, chacun doit se repentir selon le degré de sa faute tout en s’engageant au delà des mots, à ne pas abandonner son serment au prix de sa vie.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Procès du 28 septembre : La déclaration selon laquelle "ils ont envoyé des gens à la mort" ne veut absolument rien dire dans cette affaire.

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.