Affaire détournement à la Bcrg

0 30
Rate this post

Affaire détournement à la Bcrg: Le procès se poursuit ce 14 juin 2017 Face au juge Chérif Sow, Mme Kéita Kadiatou Baldé, cheffe de la section Devises à la Bcrg a reconnu les faits.

Mais ses coaccusés Younoussa Soumah et Oumar Bah de la Bcrg et leur présumé complice Ibrahima Sory Sylla du Trésor public se sont fait sécouer avant d’avouer.

En effet, Kadiatou Baldé raconte que Younoussa Soumah, présenté tantôt planton, tantôt correspondant bancaire, l’a mise dans l’affaire en lui attribuant un rôle. « Moi, en tant que caissière, avoue-t-elle, je procède au décaissement des devises ».

Et lui, Soumah, se charge d’envoyer les « les avis de paiements de la Bcrg au Trésor. Il m’a dit qu’il connaissait l’informaticien du Trésor qui enregistre lesdits avis. »  Une fois ils ont détourné 100.000 mille dollars US, mais, indique Mme Keita, ce montant a été remboursé. Par la suite, elle a pris 50.000 euros et 75.000 dollars.

Elle a donné l’autre moitié à Ibrahima Sory qui devait se la partager avec Younoussa. Après, elle a donné 10.000 euros et 20.000 dollars à Oumar Bah. Quand elle a été interpellée, elle a tout remboursé. Mais avant, lorsque l’affaire a été révélée, les employés de la Bcrg avaient été licenciés par le gouvernorat. Au procès ouvert mercredi 7 juin 2017 au TPI de Kaloum, ils ont tous reconnu avoir détourné au total 150.000 dollars US et 100.000 euros.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


A LIRE >>  A Conakry, question sonorisation, on n'a pas à se plaindre.

Leave A Reply

Your email address will not be published.