A LA UNELes perles de sankara

Après plusieurs années d’une vie misérable de locataire, j’ai décidé d’acquérir une parcelle de seconde main.

Tanatè? Les caprins et les bovins ? Doumbouya et les Forces spéciales ? Et le ministre de… Tout le monde VONT bien ? Ok, envoyez une chanson là-bas.
Après plusieurs années d’une vie misérable de locataire, j’ai décidé d’acquérir une parcelle de seconde main. Une vieille dame, qui n’avait pas les moyens de mettre en valeur la sienne, m’a fait part de son intention de la liquider. Et moi, je n’ai pas voulu rater l’occasion de devenir propriétaire, ne serait-ce que d’un petit lopin de terre à la périphérie de Conakry. Enfin, je pouvais rêver d’avoir une vraie raison pour aller demander un prêt bancaire en bonne et due forme.
Jamais je ne pouvais m’imaginer que ce rêve pouvait se transformer par moments en cauchemar. Tout gaou que j’étais, je ne pouvais pas prévoir toute la fumeuse démarche qu’il fallait entreprendre pour avoir les papiers officiels de cette parcelle. Je me suis vite rendu compte qu’il ne suffisait pas de régler la note de la pauvre vieille. Toute ma galère a commencé dès qu’elle m’a remis un titre foncier. Le lendemain, je me suis rendu à la mairie pour vérifier l’authenticité de ce papier. On ne sait jamais. Même cette vieille édentée était capable de me refiler un faux papier. Il y a tellement de dealers dans cette ville qu’il me fallait être vigilant. Je n’avais pas prévu que EDG allait mettre les employés de la mairie en congé ce jour-là.
On dirait qu’ils n’attendaient que la coupure de courant pour déserter leurs bureaux, les enfoirés. Déjà qu’ils n’y restaient même pas au-delà de 12 heures, il ne fallait pas compter sur eux pour quoi que ce soit. Le premier bougnoule que j’ai rencontré ressemblait tellement à un chien enragé que je n’ai rien osé lui demander. Il devait être fâché d’avoir été sevré aussi matinalement de la climatisation gratuite avec laquelle il refroidit ses bijoux de familles. Le salaud ne devait pas supporter la chaleur au bureau, alors que ce n’est même pas sûr qu’il a un ventilateur dans son clapier qui lui sert de demeure.
Avec un début aussi mal parti, je compris que mes démarches administratives risquaient de ne pas être une partie de plaisir. En tout cas, pas avec des fonctionnaires qui ne sont pas prêts à se décarcasser. Comme je sais que les coupures intempestives d’électricité ne font que commencer, je préfère ne pas m’emmerder outre mesure. Je suis allé remettre à la vieille mère son papier et reprendre mon argent. Je peux siffler tranquillement ma Guiluxe . Ce n’est pas la bonne période pour moi pour devenir proprio de parcelle. Tant pis. Tanatè ? UN va tomber.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  CNRD :Maître Mohamed Traoré: "comment savoir avec exactitude qu'aucun membre du CNRD ne peut être candidat, dès lors qu'il(membre) n'est pas identifié?

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.