Libre opinionPolitique

Arrêtez de tuer les Peulhs !

0
Marouane Dinguiraye Camara

Leur seul tort, c’est parce qu’ils sont peulhs. Des hommes de bon teint, de bon nom, de grande fortune et de bonne origine.

Ils sont tués comme des cabris, violentés, séquestrés, ségrégués au su et au vu de tous sans justice et parfois même avec une compassion lâche et de condamnation hypocrite. C’est parce qu’être peul serait devenu un crime de lèse-majesté.

Parce que être peul dans une conception empirique largement partagée, c’est le symbole de la trahison. Il faut alors le tuer et l’écraser comme une punaise.
Et pourtant, le peul est un être humain à l’image de toi le forestier, de toi le malinké et de toi le soussou.
Par jalousie ou par crainte, par ignorance ou par mépris, plus personne n’a demandé à Dieu d’être d’une telle ou d’une autre appartenance ethnique ou lingustique.

Aucune raison humaine, aucune loi de la nature fût-elle injuste et inique ne pourrait justifier cette abomination en cours.

Rester sans dénoncer ces crimes d’une sélectivité exagérée et dépourvue de toute raison, ne serait être le silence complice. Il en est de même, s’il en existe pour les autres qui sont persécutés pour ce qu’ils sont.
Il faut sortir des démagogies et nommer le mal par son nom sans crainte et peur au ventre.

Arrêtez cette sauvagerie en cours. Arrêtez de tuer vos frères et sœurs. Être peul, ne devrait pas être un crime. La différence ethnique devrait être une valeur ajoutée et non un handicap encore moins un crime.
Ayez le courage de dire à l’État qu’il a le devoir de protéger ceux qui sont pour et contre lui.

A LIRE APRES >>  Le Populaire n°588 du 13 novembre 2017 Edition nationale et internationale

Tout pouvoir à une fin. Seul le pouvoir de Dieu est éternel. Alpha est passager et la nation demeure.
Ces cannibalistes sans humanisme qui tuent et pillent des biens d’autrui pour satisfaire la volonté cruelle d’un groupe ne rendent ni service à ces derniers ni à la République.

Le Chef de l’État doit immédiatement arrêter cette machine à tuer et qui trie. Il peut le faire et il doit le faire.

Personne ne gagnera quand ce pays brûle. Et ce n’est non plus en tuant qu’on trouvera la solution à nos maux.
Vive la paix et la quiétude.

Justice pour les victimes. Que Dieu sauve et protège le pays des pyromanes qui se nourrissent de chair et de sang humain.

Habib Marouane Camara

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

[DCRP_shortcode style="1" image="1" excerpt="0" date="0" postsperpage="2" columns="2"]

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci !

Après les départs de Baïdy Aribot, de Dr. Deen Touré, de l’honorable Doumbouya de Matoto ça tengue à l’ufr

Previous article

Communiqué N°053 : Le FNDC condamne énergiquement l’incendie volontaire de plusieurs voitures survenu dans le secteur de la casse à Madina

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like