Attention FNDC, ne vous laissez pas distraire par cette comédie de l’Etat !
IbOu Diallo Jeune MoDeL, Membre du FNDC

Attention FNDC, ne vous laissez pas distraire par cette comédie de l’Etat !

A la casse de Madina, nous avons vu des images d’incendies de véhicules. Les faits se seraient produits ce matin du 22 janvier 2020 vers 2h du matin. 9 ou 10 vieux véhicules sont calcinés, dit-on par des mal intentionnés. C’est déplorable et condamnable. Rien ne justifie de tels faits.

Toutefois, ce qui s’apparenterait à une autre mise en scène du régime, semble indigner et apeurer une frange de l’opinion publique nationale. Cela suscite une grosse émotion dans la cité depuis que les images des carcasses des véhicules sont relayées en abondance sur les réseaux sociaux. Je ne suis moi-même, pas insensible à la détresse de ceux dont les biens sont ainsi partis en fumée.

Toutefois – encore une fois – je prie pour que tout cela n’ait pour véritable mobile de saper l’allure qu’a prise la résistance du FNDC. Parce que le camp d’en face en est bien capable. C’est même sa principale recette. Soyons donc à la fois lucides et prudents. On se rappelle des vagues d’arrestations d’autres nationalités à Boké, à Siguiri et à Kankan dans l’affaire dite Qnet qui coïncidait aux manifestations du FNDC. Ces manigances et ces manœuvres de diversion savamment orchestrées par le pouvoir dans son plan machiavélique ne sauraient nous détourner de l’essentiel. Il faudra s’attendre à tout avec ces comploteurs qui ont créé toutes les conditions du chaos pour que s’installe la chienlit.

Rappelez-vous depuis que cette lutte du FNDC a commencé, combien de nos jeunes compatriotes ont été sauvagement arrachés à l’affection de leurs parents par les balles assassines du régime ? Nous avons encore les tristes images de pillage de biens des commerçants à Kankan et l’incendie qu’on a failli déclencher au marché de Koloma. Où était notre État, notre Justice ? Des citoyens injustement arrêtés et emprisonnés, des blessés, des victimes collatérales. Des biens publics et privés détruits.

Quelle a été la compassion, l’indignation, la réaction de l’Etat à part ces communiqués teintés d’intimidation et de mensonges ? Ne nous méprenons surtout pas. La psychose qui nous étreint et qui plane au-dessus de notre pays est savamment orchestrée et entretenue par l’Etat guinéen. Elle fait partie des astuces machiavéliques dont usent nos gouvernants pour s’octroyer un mandat de trop. Il faudra donc, le moment venu, les tenir entièrement responsables de tous les dommages et dégâts qui pourraient en résulter.

C’est pourquoi face à cette comédie manipulatrice, la population et le FNDC doivent être sur leur garde contre les représailles vers lesquelles voudront les induire certains esprits sataniques à la base de la crise. Restons vigilants et déterminés dans notre résistance, car la victoire est proche contre les imposteurs. Aussi, ne nous laissons par distraire, continuons l’esprit de la résistance.

La protection des personnes et de leurs biens incombe à l’Etat. Pour tous les cas de violence et tueries enregistrées au pays, il revient également à ce même Etat par sa justice d’élucider les faits par des enquêtes, identifier des coupables et les punir conformément aux lois de la République. Le reste, ce sont des faits divers. Le combat continue

IbOu Diallo

Jeune MoDeL, Membre du FNDC

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Habib Marouane Dinguiraye

Le partage du gâteau national, I chop, You chop !

Le partage du gâteau national, I chop, You chop ! «Hier, les chèvres étaient attachées, …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !