Dans le cadre de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA)<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">1</span> min read</span>

Dans le cadre de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA)1 min read

Mode nuit

Dans le cadre de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) dont la Guinée est membre, des textes régissant divers secteurs de la vie économique ont été élaborés et sont applicables dans l’ensemble de ses États parties.

La Guinée, dispose d’un Code des Investissements, d’un Code des Marchés Publics, d’un Code du Travail, d’un Code Maritime, d’un Code des Assurances, d’un Code Minier et beaucoup d’autres textes liés au libre exercice de l’activité économique en Guinée. Et tous ces textes se veulent aussi incitatif que pour les investisseurs tant guinéens qu’étrangers.

Mais, apparemment, aucun de ces textes ne prend en compte les préoccupations du secteur privé guinéen. Il faut une nouvelle constitution pour que celles-ci soient prises en compte. On n’est pas loin d’avoir une Constitution fourre-tout dans notre pays.


A LIRE >>  JUSTICE Corruption de certains magistrats Une ONG va lutter contre ce fléau
CATEGORIES
Share This

COMMENTAIRES

Wordpress (0)
Disqus ( )