C’est comme s’ils agissaient en ennemi sans jamais se révéler. (Par Jacques Lewa Leno)
Eglise

C’est comme s’ils agissaient en ennemi sans jamais se révéler. (Par Jacques Lewa Leno)

Des guinéens sournois. Ils sont dans tous les milieux. Et en temps de crise, ils se font connaître à travers leurs démarches pécheresses. C’est comme s’ils agissaient en ennemi sans jamais se révéler. Ils fuient leur responsabilité. Utilisent leur énergie pour détruire les fondements de leurs force et image. Sans jamais rien offrir au peuple, au nom du quel ils disent parler.

Les intellectuels sournois et au service du mensonge, ont eu leur temps de déchéance et chacun a pu apprécier leur courage d’affronter la honte. Ces intellectuels ont lu le droit, expliqué l’économie et se sont perdus dans la lecture qu’ils font de notre société changeante. Cette société politisée, ethnicisée et manipulée à souhait. Les intellectuels ont échoué, parce que les plus nombreux et les plus écoutés du moment ont choisi leurs camps.

Les années passées nous ont aidés malheureusement à déconstruire tout ce qu’il y avait d’organisation saociale. Chaque patriarche a été entraîné sur le mauvais chemin. Et finalement, tous ou presque ont perdu toute crédibilité. On croyait encore que les religieux pouvaient être un rempart. Ils ont renoncé eux aussi à leur mission dans la société.

Ils renoncent à conduire les croyants sur le chemin de la vérité. Parce qu’ils ont caché la vérité. Or la vérité doit être dite de manière intelligible. Le conseil chrétien qui a mis du temps à s’intéresser à la crise a offert la semaine dernière une mince moisson de son long silence gênant.

Il a pu garder son silence le 14 octobre dernier, lorsque 7 guinéens sont tombés à Conakry et à Mamou. Il a gardé son silence bien avant sur toutes les atrocités que notre pays a connu toutes ces dix dernières années. Le conseil chrétien ne peut donc pas au moment où la crise est à son niveau le plus inquiétant, se contenter d’appeler au jeûne et à la prière collectifs. Il aurait pu indiquer aux différents acteurs, la partition qu’il compte jouer pour sortir le pays de cette torpeur.

Jésus a été d’abord pour la vérité.

Et il a rassemblé et réconcilié les peuples dans la vérité. C’est pourquoi les leaders religieux se battent ailleurs pour propager la vérité dans tous les milieux. Ils le font sans crainte, sans ambiguïté, convaincus d’avance qu’ils agissent au nom du créateur.

Il n’y a pas de demi-vérité. Il n’y a que la vérité. Des guinéens ont donc raison de demander beaucoup plus au conseil chrétien et d’exiger surtout, qu’il se montre assez clair dans sa démarche. Que veut-il apporter concrètement comme piste de solution ? Ce n’est pas la prière tout simplement. Nous ne faisons que prier et jeûner depuis.

Et la ligue islamique non plus ne doit pas continuer à se taire. Nous avons entendu le premier imam dire « j’ai parlé, ils ne m’ont pas écouté ». Non ! un religieux ne renonce jamais. Et il ne suffit pas de parler, il faut rapprocher des parties en leur offrant un meilleur cadre de dialogue à la mosquée ou non loin de là s’il faut, afin d’aller vers la décrispation.

Nous sommes tous convaincus que si Jésus et Mahomet avaient renoncé, face à l’incrédulité et la cruauté des premiers convertis, on n’allait jamais parlé de christianisme et de l’islam. Nos leaders religieux de par leur silence, deviennent simples observateurs, pour ne pas dire complices, d’un conflit aux conséquences probablement dramatiques, dans leur propre pays. Ils n’auront pas leurs noms dans l’histoire comme Destmund Tutu, Dieudonné Nzapalainga et la CENCO de la RDC.

Par La Plume à Jacques Lewa Leno

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Ko “Wifi Gratuit, thé à volonté” 

Franchement les cadres de ce régime sont méchants et petits d’esprit. Ils ne sont capables …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !