Libre opinionPolitique

Cette génération qui ne fait pas rêver (Par Rafiou Bah)

0
jeunesse guinéenne - Cette génération qui ne fait pas rêver  (Par Rafiou Bah)
Temps de lecture : 3 minutes

Cette génération qui ne fait pas rêver 

La majorité des jeunes guinéens s’accorde que la classe politique actuelle a échoué dans sa vocation à construire une Guinée dont chacun.e des Guinéen.ne.s rêve. Une Guinée fondée sur l’État de droit, la justice, le vivre ensemble et le développement socio-économique. En effet, elle s’accorde sur la nécessité de renouveler la classe politique afin de donner une autre trajectoire, un autre paradigme en vue de relever les défis de notre temps. C’est ainsi que certains jeunes ont décidé de s’engager en politique. Cependant, au regard des orientations politiques que prennent ces jeunes, on se rend compte qu’ils ne font pas rêver en réalité. Et ce, pour diverses raisons : 

Primo, nous constatons quasi unanimement que le premier échec de la classe politique actuelle est la mise en avant de ses intérêts politiques et personnels au détriment de l’intérêt général ;

Secundo, le manque de rigueur et d’exigence vis-à-vis de soi-même dans la démarche politique ;

Tertio, l’opportunisme, le nomadisme et l’égocentrisme des acteurs. 

Alors, à cause de ces éléments précités, la classe politique actuelle a profondément échoué. 

Par ailleurs, malgré ce constat amer, la nouvelle génération qui entend faire la politique en vue de contribuer positivement à un changement positif, adopte les attitudes et comportements que l’actuelle classe politique. Du coup, ils [jeunes] vont droit au mur en voulant répéter la même pratique en espérant naïvement un résultat différent. Quelle utopie !

A LIRE >>  BAH OURY a été reçu ce lundi 06 Janvier 2020 au Palais de Luxembourg (Siège du Sénat Français)

C’est que cette génération n’a certainement pas compris, c’est que les Guinéen.ne.s aspirent à un changement en profondeur des pratiques et non à un changement des têtes (des personnes). Certes, la Guinée a besoin de l’énergie dont dispose sa jeunesse, mais elle a surtout besoin d’un comportement exemplaire sur les plans moral et éthique. Sinon, la jeunesse en elle seule ne changera rien aux réalités malheureuses que traverse le pays depuis plus d’un demi siècle. Par conséquent, les jeunes doivent impérativement être irréprochables à tout point de vue dans leur démarche. 

Malheureusement, les jeunes que nous voyons déployer leur énergie dans le cadre des futures élctions législatives ne font pas rêver. Donc, ils ne rassurent pas. La raison est celle-ci :
Tous les Guinéen.ne.s (sérieux.ses) sont unanimes que le recensement est à tout point de vue un cauchemar en ce sens qu’il a été bâclé ; il a été sélectif ; il a violé les textes de loi ; il a été corrompu avec le recensement des mineur.e.s et les doublons, l’inféodation du président de la CENI à l’exécutif, etc. Mais ces jeunes qui chantent en permanence dans les radios et sur les réseaux sociaux, qu’ils vont faire la politique autrement, s’en foutent royalement de l’ensemble des irrégularités qu’a connu le processus électoral. Ainsi, ils décident de cautionner et de donner du crédit à cette mascarade électorale. L’anormalité n’est pas leur problème. La seule chose qui compte à leurs yeux, c’est leur participation au processus. En réalité, ces jeunes-là sont pires que l’actuelle classe politique parce qu’en plus d’adopter les mêmes attitudes que celle-ci, ils prétendent être ce qu’ils ne sont pas en réalité. De ce fait, ils sont des imposteurs en réalité !

A LIRE >>  BOUREMA CONDÉ MENACÉ DE LIMOGEAGE POUR AVOIR MALADROITEMENT DÉNONCÉ LE RÉGIME D'ALPHA CONDÉ

Ce type de jeunes sans principes et sans valeurs, la Guinée n’en a pas besoin. Les seuls jeunes dont la Guinée a besoin sont ceux-là qui transcendent ces pratiques, qui ont des valeurs et défendent des principes. Mais ceux qui crient actuellement au changement et accompagnent les mêmes turpitudes, ne font pas rêver. 

Connaissant que bon nombre de ces jeunes ne travaillent, de grâce, qu’ils disent aux Guinéen.ne.s la source de leur caution pour les législatives !

Rafiou Bah

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Devenez adhérent·e de notre média. Par Orange Money au 620 17 89 30

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

M. Amara Traoré sera bientôt à Conakry !

Previous article

De 1958 à aujourd’hui, il n’y a que deux types de guinéen : Le bourreau (État) et la victime (citoyen).

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like