Accueil » Justice et Droit » Cheick Sako  » Je suis étonné que des avocats, des professionnels de Droit disent qu’ils vont saisir la CPI pour le transfèrement de leur client. « 
Cheick Sacko
Cheick Sacko

Cheick Sako  » Je suis étonné que des avocats, des professionnels de Droit disent qu’ils vont saisir la CPI pour le transfèrement de leur client. « 

Le ministre guinéen de la Justice garde des sceaux vient de s’exprimer sur le dossier du commandant Toumba Diakité, inculpé dans le massacre du 28 septembre 2009. Alors que les avocats de Toumba Diakité qui ont jeté l’éponge envisagent de saisir la Cour Pénale Internationale (CPI),Cheick Sako, s’est dit « surpris » de cette démarche qu’il juge « insensé ». Le garde des sceaux annonce que les « confrontations » vont bientôt commencer.

« Je suis un peu surpris de cette demande des avocats. D’abord, ils ne peuvent pas saisir la Cour Pénale Internationale. Sur le plan juridique, c’est l’Etat guinéen qui peut saisir la CPI. Je suis étonné que des avocats, des professionnels de Droit disent qu’ils vont saisir la CPI pour le transfèrement de leur client. C’est un non-sens juridique et d’une naïveté incroyable », a indiqué le garde des sceaux guinéen qui s’est confié en exclusivité à un journaliste de notre rédaction.

Les avocats du Commandant Toumba Diakité qui dénoncent les conditions de détention de leur client ont jeté l’éponge.

« S’ils disent qu’ils ne peuvent plus assurer la défense de leur client, c’est leur choix, mais le parquet Général prendra ses responsabilités. (…). La Loi nous l’oblige, la procédure exige la présence d’un avocat. Donc, on demandera de lui commettre des avocats d’office. Mais si Monsieur Toumba refuse ça, la procédure va continuer », précise le ministre de la Justice.

Cheick Sako prévient que personne ne peut arrêter la procédure. Selon lui, l’étape des confrontations va bientôt commencer.

« Il faut que je sois clair, personne ne peut arrêter cette procédure. Elle continuera, il y aura des confrontations bientôt, on s’acheminera vers la fin de la clôture, on va commencer à préparer le jugement. Il faut que les avocats pensent à l’intérêt de leur client avant de penser à leur égo personnel. Ça va faire avancer le droit pour tout le monde », clarifie le garde des sceaux guinéen.

A LIRE >>  Marche de l'opposition : Un motard marche sur un militant

Affaire à suivre…

Avec Africaguinee.com

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés...

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*