CRISE A LA COUR CONSTITUTIONNELLE : COMMUNIQUE DE L’UFR
Le président Kéléfa Sall
Le président Kéléfa Sall

CRISE A LA COUR CONSTITUTIONNELLE : COMMUNIQUE DE L’UFR

L’Union des Forces Républicaines (UFR) s’étonne de la démarche de huit conseillers de la Cour constitutionnelle visant à démettre le Président de ladite institution.

A cet effet, un Conseil Politique restreint s’est réuni ce matin 13 septembre 2018, au bureau du Président. Aux termes des discussions, l’Union des Forces Républicaines (UFR) rappelle l’article 101 al.2 de la constitution, le Président de la Cour Constitutionnelle est élu par ses pairs pour une durée de neuf ans non renouvelable. Et, selon l’al.1er du même article, les membres de la Cour constitutionnelle sont inamovibles pendant la durée de leur mandat.

Nous estimons, à l’UFR, que la motion de défiance n’est aucunement prévue par la loi pour destituer le Président de la Cour constitutionnelle.

Par conséquent, la Cour constitutionnelle représentant le socle de toute démocratie : la Guinée ne saurait se soustraire de ce principe universel.

Ainsi, toute volonté visant à compromettre le fonctionnement normal de cette institution constitutionnelle entrainera le pays dans une situation de non-droit.

L’Union des Forces Républicaines (UFR), tout en réitérant son attachement aux principes démocratiques, reste vigilante pour le respect des lois et règlements en République de Guinée.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Me Mohamed Traoré

Aucune argutie ne peut justifier le fait de priver les représentants des candidats des copies du procès-verbaux de dépouillement des différents bureaux de vote.

Aucune argutie ne peut justifier le fait de priver les représentants des candidats des copies …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.