La Plume à JacquesLibre opinionPolitique

Le démocrate guinéen dit aussi je cite « ton avis n’en est pas un », puis il ajoute je cite « tu ne dois pas l’exprimer », fin de citation.

    0
    Le président guinéen Alpha Condé, le 17 août 2017 à Ouagadougou | AFP:Archives | Ahmed OUOBA
    Le président guinéen Alpha Condé, le 17 août 2017 à Ouagadougou | AFP:Archives | Ahmed OUOBA
    Mode nuit

    Le démocrate guinéen dit aussi je cite « ton avis n’en est pas un », puis il ajoute je cite « tu ne dois pas l’exprimer », fin de citation.

    Ainsi donc les plus susceptibles du monde se font voix et soupçonnent chacun de vouloir trahir une cause. Ils parlent. Ils ne se lassent pas depuis qu’ils ont trouvé des moyens de communication à portée de main. De leurs chambres, ils envoient des messages de haine et livrent à l’injuste et sordide appréciation de ceux qui vivent pour calomnier, ceux qui animent le débat public.

    Ce n’est pas simplement de l’incohérence, lorsqu’ils disent se battre pour la démocratie ou pour sa consolidation, c’est de la fausseté. La fausseté, c’est le fait d’accuser à tort. La fausseté c’est de prêter des intentions. La fausseté, c’est de prétendre que ses opinions, attitudes et discours ne doivent faire l’objet d’aucune observation.
    La fausseté, c’est de confondre tout le monde en politique.

    La fausseté c’est de mépriser le juste et nier l’évidence. La fausseté, c’est d’empêcher l’autre de rappeler une histoire, un fait qu’on sait très défavorable à son groupe politique. La fausseté, c’est voir le vrai et le beau seulement dans sa chapelle politique. La fausseté, n’a pas de sens et ne construit pas une nation.

    Plusieurs groupes de dénonciations existent. Les choix sont divers, mais ils visent dans le contexte actuel un même objectif : empêcher le président Alpha Condé de briguer un mandat de plus. Une bataille qui trouve sa légitimité dans la constitution actuelle qui a voulu éviter à la Guinée, une présidence de trop comme dans les deux précédentes républiques. Et globalement sur le principe, les guinéens dans leur majorité semble d’accord.

    Ce n’est pas exagéré lorsqu’on le dit même si nous n’avons aucun sondage qui le prouve. Ce qui en revanche oppose les opposants à cette intention qu’on prête au président, c’est le changement constitutionnel.

    Et depuis, un groupe de guinéens arborant l’emblème du FNDC, veut imposer une pensée. C’est vraiment un groupe, puisque les leaders du FNDC ne peuvent avoir l’intention d’imposer une opinion à tous.

    Ils prendraient des risques pour défendre la leur et pour cela, ils ont tout le soutien des guinéens épris de liberté et de paix. Mais ce groupe en son sein qui dit aux journalistes de ne relayer que leurs propos, ne leur rend pas service.

    Ce groupe ne défend ni la constitution, ni la démocratie.
    C’est un groupe de guinéens aux ambitions claniques qui sapent les valeurs défendues par le front national pour la défense de la constitution.

    Ce groupe souhaiterait, s’il en avait la capacité bien sûr, obliger tous les médias à diffuser un même contenu, un seul discours tenu par les mêmes personnes. Ce groupe n’a pas la meilleure démarche. Pourtant, il se comporterait mieux en continuant à donner ses arguments bien acceptables et les médias privés, sont comme d’habitudes assez ouverts.

    Cette bataille ne peut pas évoluer de suspicions en suspicions.
    Des accusations infondées, qui ont pour seul but de faire passer ceux qui critiquent les actions d’un opposant, pour des militants pour le troisième mandat. Ils menacent et multiplient des appels à la haine. Les autres ont dépassé ce stade et la démocratie que nous voulons bâtir a des exigences.

    La contradiction et la confrontation du discours aux faits présent et du passé font parti des nombreuses exigences qui aident les autres à choisir des dirigeants crédibles et capables de développer leurs pays. Dans un combat, il faut savoir identifier son adversaire, autrement on s’en prend à un partisan, donnant ainsi le temps à l’adversaire (le vrai) de prendre le dessus. Ce n’est pas de la blague, un combat pour la démocratie.


    conakrylemag Magazine
    Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ...

    Comments

    Leave a reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    You may also like