Me Cheick Sako, ministre d’Etat à la Justice, Garde des Sceaux et Président du cadre de dialogue politique inter-guinéen.
Me Cheick Sako, ministre d’Etat à la Justice, Garde des Sceaux et Président du cadre de dialogue politique inter-guinéen.
Temps de lecture : 2 minutes
VOTRE NOTE

DECLARATION
Le Vendredi 05 février 2016 en marge d’une réunion politique de l’Union des Forces Démocratique de Guinée ( UFDG), au quartier de la minière, un coup de feu a été tiré qui a mortellement atteint Elhadj Mohamed Koula DIOALLO, journaliste, présent sur les lieux afin de couvrir la rencontre du parti.

Une enquête de police a, sans désemparer, été diligentée qui a retenu des indices graves et concordant d’assassinat contre Amadou SOW, de coups et blessures volontaires contre Mamadou Saidou DIAL et Alphadio sans autre précision d’identité et d’abstention délictueuse contre Mmadou Sadjaliou DIALLO, Mamadou Saliou , Mamadou Kaba BARRY, Mamadou BARRY, Mamadou Tanou BALDE, Alsény DIALLO, Alimou BAH, Mamaou Djan DIALLO, Abdoulaye BAH, Mamadou Saïdou BAH, Mamadou Wourdé DIALLO, Mamadou Oury BAH, Ibrahima Kalil BALDE, Yéro Baïlo DIALLO, Mamadou Kalidou BALDE, Thierno Sadou BARRY, Algassimou KEÏTA, Mamadou Lamarana BAH et Mamadou djouma DIALLO.
Au terme de l’enquête de police, les procès verbaux et les suspects ont été déférés au parquet du Tribunal de première Instance de Dixinn dont le Procureur de la République a fait ouvrir, par le cabinet du doyen des juges d’instruction, une information judiciaire des chefs d’infractions d’assassinat, de coups et blessures volontaires et d’abstention délictueuses, faits prévus et punis par les articles 282, 295 et 56 du code pénal.
Les personnes déférées ont, en conséquence, été inculpées et placées en détention provisoire le 15 février 2016.
Le doyen des juges d’instruction a, par ailleurs, rendu l’ordonnance N°167 du 06 mai 2016 aux fins d’hospitalisation externe de Mamadou Saliou BAH, Mamadou Saïdou BAH, Kalil BALDE et Mamadou Sadialiou DIALLO qui avaient des ennuis de santé.
Les quatre inculpés ont été placés en observation médicale dans le pavillon de médecine légale du centre hospitalo-universitaire Ignace Deen.
Il a été établi que Mamadou Saïdou BAH souffrait de douleurs cervicales, de céphalée intense et de fièvre persistante. Le personnel médical a mis en ouvre une importante assistance en vue d’améliorer sont état de santé.
Malgré tous les efforts déployés, Mamadou Saïdou BAH est décédé ce jour 10 mai 2016 à 04H heures à la suite des affections citées plus haut.
Je partage, avec beaucoup d’émotion, ces moments de douleurs que traversent les proches du défunt tout en me joignant, également, aux nombreuses prières pour le repos de son âme.
Je vous remercie

A LIRE >>  Lorsque le terme"loi" signifie "constitution", il y a toujours une précision qui permet d'indiquer qu'il s'agit de la Constitution.

Le Procureur de la République
Sydy Souleymane NDIAYE

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.