Des guinéens ironisent sur la création d’une « commission vérité-justice-réparation-reconciliation »

Beaucoup de Guinéens, et pas des moindres, ironisent l’idée de la création d’une « commission vérité-justice-réparation-reconciliation » et considèrent qu’il s’agirait d’un simple mimétisme. D’autres disent que les Guinéens ne se sont jamais battus les uns contre les autres et qu’ils n’ont donc pas besoin de se réconcilier.
Mais une chose reste claire: nous serons obligés d’aborder tôt ou tard et quelle qu’en soit la manière, les pages sombres de notre Histoire commune.
On ne peut pas évoquer uniquement les pages glorieuses de cette Histoire. Il y a certes une part de lumière mais il y a aussi une part d’ombre et même de ténèbres. Et il faudra en parler un jour afin d’essayer de dissiper les rancœurs et les frustrations nées des pages sombres de l’Histoire de notre pays.
Se moquer de la douleur des uns en parlant de  » victimes éternelles  » et criminaliser les autres en parlant de  » bourreaux éternels  » ne contribuent pas à résoudre l’épineuse question de la recherche de la vérité, de la justice et de la nécessaire réconciliation entre les différentes composantes du pays, ou tout au moins entre les citoyens et l’État.
Par Me Mohamed Traoré
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Ce pays est triste. Bano se bat , pratiquement seul, contre la fraude qui s'est institutionnalisée

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.