Guinée Modification de la constitution : L’utilisation de l’article 51 de la Constitution pour procéder à un changement de Constitution pourrait être frauduleuse.

Guinée Modification de la constitution : L’utilisation de l’article 51 de la Constitution pour procéder à un changement de Constitution pourrait être frauduleuse.
VOTRE NOTE

Rousseau Sow, Excellence Mohamed, Cellou Diallo, Koly Souaré, Me Amadou Diallo, Ibrahima Sory Makanéra ,bien que vous ne soyez pas des constitutionnalistes, des « prophètes » des « papes » des « as » des ‘monuments  » du droit constitutionnel, votre position et votre interprétation de l’article 51 de la Constitution relatives au référendum législatif ne sont pas aussi ridicules que certains le croient. Sur la même question, le Professeur Ismaïla Madior Fall, Agrégé des Faculté de Droit, a exactement la même position que vous. Le référendum législatif ne peut servir de base pour un changement de Constitution.

Dans un article intitulé  » La révision de la Constitution au Sénégal « , il soutient que l’expression  » projet de loi » ne peut pas s’étendre à celle de « projet de Constitution » et ‘loi » ne signifie pas automatiquement « Constitution ». En lisant son article, l’on s’apercoit aisément que sa position est qu’il existe des dispositions spécifiques à la révision constitutionnelle et différentes de celles applicables au référendum législatif.

L’utilisation de l’article 51 de la Constitution pour procéder à un changement de Constitution pourrait être frauduleuse.

M. Ismaïla Madior Fall est un constitutionnaliste réputé qui a publié plusieurs ouvrages.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A LIRE >>  Vidéo Kassory se plaignant au kountigui de la basse côte à propos d'Aboubacar Soumah du SLECG

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.