votre espace publicite 2018

Guinée : Présidentielles- La candidature de Moussa Dadis annoncée et après ?

Guinée : Présidentielles- La candidature de Moussa Dadis annoncée et après ?

Celui qui avait pris le Pouvoir en décembre 2008 vient d’annoncer sa candidature aux prochaines présidentielles à partir de son lieu d’exil forcé de Ouagadougou au Burkina Faso.

Cette annonce était attendue quoiqu’un nombre de guinéens se déclarent surpris par l’annonce faite par le bouillant Capitaine qui a affirme renoncer il ya quelques jours à la tenue militaire. La candidature de Dadis était sur le chemin de l’annonce en raison qu’un parti politique agréé récemment avait porté l’ancien Chef de la junte à sa tête.

Mais peu avant, c’est lui-même qui avait informé l’opinion de sa démission de l’armée. A l’analyse, on voyait la visée de Moussa Dadis les bras face à un pouvoir qui l’a échappé lorsqu’un soir, il a rencontré un certain Toumba qui a tenté de l’éliminer contre toute attente.

Face aux débats qu’ouvre cette annonce de candidature, il est certain que beaucoup de guinéens vont mettre à la place publique leur sentiment de haine face à la tragédie du 28 septembre 2009 où plus de 150 personnes avaient été cruellement tuées lors d’une manifestation de protestation contre sa candidature à l’élection présidentielle. Bien que la culpabilité de l’ancien Chef de la junte ne soit pas établie, une partie de l’opinion rend Dadis responsable des crimes et rêvent que toute la lumière soit faite sur cette tragédie.

Bien sûr, les partisans de l’ancien président du CNDD voient la réalité autrement et voient son exil au Burkina Faso comme une injustice. C’est pourquoi d’ailleurs des milliers de femmes ont manifesté dans sa région natale, exigeant son retour en Guinée. Face à cette annonce de candidature quoiqu’il y aura de nombreux frustrés, il faut avouer que Monsieur Dadis est dans son droit en tant que citoyen.

Ce droit il peut l’exercer tant qu’il dispose d’un casier judiciaire propre. Et dans ces conditions c’est seulement le Peuple qui peut le sanctionner ou lui donner sa confiance dans les urnes en l’élisant aux prochaines présidentielles. Face au dossier du 28 septembre qui traîne, il ya lieu de se demander si cette annonce ne va pas maintenant accélérer le travail de la justice afin que l’opinion connaisse la réalité d’un drame qui a endeuillé tout le Peuple de Guinée.

De toute évidence, si la candidature de Moussa Dadis Camara était accepté par la Cour Constitutionnelle guinéenne, il aura des difficultés à se faire élire en 2015 dans un paysage politique ou des partis sont fortement préparés et acquis d’avance un électorat important.

Elhadj Abdoulaye Diallo pour Aminata.com

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *