Justice et DroitPolitique

Lutte contre les exactions en Guinée : Les ONG de défense des droits de l’homme doivent chercher à identifier les commandants et leurs adjoints dans l’armée et gendarmerie

Si les organisations de défense des droits de l’homme veulent s’engager dans la lutte contre les exactions qui sont commises ce moment, ils doivent chercher à identifier dès à présent les commandants et commandants adjoints de tous les camps où des citoyens ont été ou sont encore détenus, de toutes les CMIS, BRI, BAC, BRB, de tous Escadrons de Gendarmerie Mobile qui font des descentes musclées dans les quartiers.

Ce sont ceux qui devront répondre un jour des agissements de leurs hommes sur le terrain. C’est la responsabilité de la chaîne de commandement que le ministre de la Justice évoquait récemment dans le cadre du futur procès des événements du 28 septembre.

Me Mohamed Traoré

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  La gifle de Dieu !

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.